Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Plan de financement perso PME

La réalisation d'un "plan de financement personnel" d'une durée analogue à celle du plan de financement de l'entreprise, va permettre au repreneur de projeter sa propre situation financière pendant la phase la plus délicate de la reprise, afin de :
- s'assurer qu'il dispose bien des moyens financiers indispensables à la reprise de l'entreprise,
- et vérifier qu'il sera en mesure, par la suite, d'équilibrer son budget au titre de sa vie privée.

Publicité

Détail des postes

  • Apport personnel

Il représente l'autofinancement apporté pour la souscription initiale des titres :
- soit de l'entreprise-cible,
- soit du holding (dans ce dernier cas, il y aura forcément d'autres souscripteurs).

  • Remboursement d'emprunts personnels

Il reprend :
- la totalité des échéances de crédits souscrits à titre privé (principal et intérêts), à payer au cours de chaque exercice,
- ainsi que les échéances du financement complémentaire octroyé pour souscrire les titres de la société-cible (cas de la reprise sans holding).

  • Autres obligations pécuniaires

Il s'agit essentiellement les dépenses régulières à assumer, résultant d'obligations autres qu'un emprunt.
Exemple : pension alimentaire.

  • Budget du ménage

Ce budget doit correspondre au montant du revenu vital nécessaire dont ont besoin le repreneur et sa famille.

  • Impôt sur le revenu (IRPP)

Ce poste correspond, sur la base des revenus prévisionnels et de la composition de la famille, à l'IRPP à payer chaque année.
Cette imposition vient naturellement en déduction des revenus disponibles.

  • Revenus du repreneur nets de charges sociales

Ce poste équivaut, pour chaque exercice, au total des "net à payer" des bulletins de salaires que devrait avoir le repreneur.

  • Autres revenus personnels

Ils proviennent, s'il y a lieu, de loyers, de produits de placements, etc.

  • Epargne disponible

Il s'agit descapitaux dont le repreneur dispose librement pour faire face à l'acquisition de l'entreprise.

  • Emprunt à titre personnel

Il représente le capital emprunté par le repreneur pour financer l'opération d'acquisition.

Exemple de tableau

 

Année 1

Année 2

Année 3

Besoins

- Apport personnel (capital, compte courant d'associé)

- Remboursement d'emprunts personnels
- Autres obligations pécuniaires
- Budget du ménage
- Impôt sur le revenu (IRPP)

 

 

 

Total des besoins

 

 

 

Ressources

- Revenus du repreneur nets de charges sociales
- Autres revenus personnels
- Epargne disponible
 - Emprunt à titre personnel

 

 

 

Total des ressources

 

 

 

Solde (différence entre besoins et ressources)

 

 

 

Cumul

 

 

 

Un cumul positif allant croissant (ressources supérieures aux besoins) confère au repreneur une marge financière de sécurité.

Toutefois, une formulation beaucoup plus simple et sommaire que le "plan de financement personnel" est souvent utilisée.
Elle consiste à comparer :
- les charges de remboursement de l'ensemble des crédits personnels du repreneur,
- avec l'ensemble des revenus de celui-ci (certains et prévisionnels).
Le ratio admissible retenu est généralement égal à 1/3.

octobre 2018
Publicité
Publicité