Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Pourrai-je prétendre à des aides pour démarrer mon entreprise ?

Il existe de nombreuses aides à la création d’entreprise. Alors, pourquoi s’en priver ? Mais les débusquer prend du temps. Découvrez celles qui vous concernent. Et comprenez (enfin) comment elles fonctionnent en déployant le minimum d’énergie !

D'une manière générale

Le temps, c’est de l’argent. Alors autant vous repérer rapidement dans le monde foisonnant des aides : subvention, exonération de charges sociales, hébergement à un prix inférieur au marché, incubation, crédit d’impôt, allègement fiscal, prêt d’honneur…

Quelle que soit votre situation : sachez que vous pourrez bénéficier d’une mesure d’exonération de charges sociales en début d’activité (Acre) ainsi que de dispositifs accordés par votre région.
Pour les identifier, consultez la base nationale des aides aux entreprises et faites-vous accompagner par un réseau d’accueil et d’accompagnement des porteurs de projet. 

Jeunes entrepreneurs ou étudiants-entrepreneurs : ne passez pas à côté des aides qui vous sont dédiées

Elles sont de natures diverses : financements, exonérations fiscales ou sociales, prix et couvertures médiatiques via des concours, et aussi accompagnement dans vos réflexions et démarches. Gardez en effet à l’esprit qu’un projet d’entreprise bien préparé a toutes les chances de réussir ! 

N’hésitez donc pas à vous faire accompagner et à profiter de certaines aides financières, comme par exemple :

  • Cap'Jeunes : un accompagnement renforcé et une prime de démarrage de 2 000 €.
  • Je deviens Entrepreneur, un programme proposé par l’Adie comprenant des ateliers collectifs, microcrédit et prêt d'honneur à 0 %. 
  • Le statut national Etudiant(e)-entrepreneur qui s'adresse notamment aux étudiant(e)s et aux jeunes diplômé(e)s qui sont porteurs d'un projet entrepreneurial réaliste et motivé. 
  • Les dispositifs régionaux finançant des prestations d’accompagnement, comme Entrepreneur#Leader en Ile-de-France.
  • Le statut de Jeune Entreprise Universitaire, pour les entreprises répondant à certaines conditions et qui ont pour activité principale la valorisation de travaux de recherche, 
  • Les concours nationaux et régionaux : Vous trouverez dans cette rubrique les principaux concours à la création recensés par Bpifrance Création. Certains proposent des dotations spécifiques pour un public jeune ou étudiant tels que le Prix MoovJee, le prix PEPITE pour les étudiants qui travaillent sur un projet d’entreprise innovante, le challenge Petit Poucet ou encore Graine de Boss.
     

Chômeurs, créez votre emploi dans votre propre entreprise !

Pôle Emploi accompagne et propose des aides spécifiques aux chômeurs qui portent un projet de création d’entreprise

  • Des prestations d’accompagnement
  • Le maintien des allocations ou versement d’une aide à la reprise ou création d’entreprise (ARCE).  Il s’agit d’une aide financière représentant 45 % des droits au chômage qui vous restent à la date de création de votre activité. En cas d'option pour ce dispositif, l'aide vous sera versée en 2 fois. C'est à étudier sérieusement si vous avez besoin de fonds propres pour démarrer et pour solliciter des financements.

S’installer dans une zone urbaine prioritaire : un bon plan

Des aides financières, des avantages fiscaux ou sociaux sont spécialement réservés aux entrepreneurs qui choisissent un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) ou une zone franche urbaine-territoire entrepreneur (ZFU-TE).

  • Aides financières pour les habitants des quartiers de la politique de la ville 
  • Aide à l’embauche 
  • Aides sociales et fiscales : exonérations d’impôt sur les bénéfices,  exonération temporaire de cotisation foncière des entreprises (CFE) et de taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) 

Quelles aides pour les entrepreneurs d’Outre-Mer ?

Vous pouvez bénéficier dans certains cas d’aides spécifiques si vous investissez ou créez une entreprise ans certains territoires d’Outre-mer

  • Aides financières : L'Aide au projet initiative jeune (PIJ) : si vous êtes jeunes créateurs ou repreneurs d'entreprises dans un département d'outre-mer, à Saint Barthélémy, à Saint-Martin, ou à Saint-Pierre-et-Miquelon, vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions,  d’une aide financière d'un montant maximum de 7 320 euros
  • Mesures sociales : taux spécifiques pour les micro-entrepreneurs, calcul spécifique des cotisations sociales pour les indépendants, exonération de cotisations sociales pendant 24 mois. 
  • Aides fiscales : allègements fiscaux spécifiques au DOM et aides nationales en faveur des entrepreneurs
  • Aides à l’embauche

Quel que soit votre cas, il serait dommage de se priver d’un coup de pouce financier, social, fiscal ou de subventions conséquentes par manque d’information. Pour gagner du temps et mettre toutes les chances de votre côté pour les décrocher.
 

Quelle que soit votre situation

Sachez que vous pourrez bénéficier d’une mesure d’exonération de charges sociales en début d’activité (Acre) ainsi que de dispositifs accordés par votre région.
Pour les identifier, consultez la base nationale des aides aux entreprises et faites-vous accompagner par un réseau d’accueil et d’accompagnement des porteurs de projet.