• Neuf

Se lancer dans le secrétariat indépendant

16,00 €
 

La part de la population active exerçant des métiers du domaine de l’assistanat et du secrétariat serait de 12 %. Ces professions séduisent de nombreux futurs entrepreneurs, dont la majorité sont des femmes. Sur ce marché en croissance, l’activité de secrétariat indépendant peut être lucrative, à condition de posséder le sens de la gestion d’entreprise et de la prospection commerciale.

Quantité

100% secure payments

Version numérique uniquement : un lien
pour télécharger le PDF sera envoyé par
courriel après confirmation du paiement.

Télésecrétaire, office manager, secrétaire à domicile ou virtuelle : plusieurs titres pour une même profession

 

Quel que soit l’appellation qu’on lui donne, le secrétariat indépendant est une prestation de services exercée en quasi-totalité par des femmes. La création du statut d’auto-entrepreneur en 2009 (aujourd’hui « micro-entrepreneur »), le développement des outils digitaux et, plus récemment, de l’externalisation et du travail à distance, ont largement contribué à l’essor du secrétariat indépendant.

 

Se diversifier par la gestion administrative en ligne, la communication digitale, le RGPD

 

Les clients sont souvent des petites entreprises – commerçants, artisans, professions libérales – qui n’ont ni le temps ni les compétences internes pour assurer leur gestion administrative. Dans un monde de plus en plus numérique, les professionnels du secrétariat indépendant élargissent leurs compétences. Ils deviennent des experts proposant des prestations de démarches administratives en ligne, de communication digitale, de coordination de la mise en place du Règlement général sur la protection des données (RGPD), ou de formation. Parfois, ils proposent aux particuliers des services d’assistance administrative à domicile, sous forme de services à la personne (SAP). Ils peuvent aussi être écrivains publics, rédigeant courriers, CV, discours et biographies.

 

Se former à la gestion d'entreprise est indispensable

Pour se lancer, l’investissement de départ est modéré, et les tâches de secrétariat peuvent sembler faciles à maîtriser, mais se mettre à son compte est en premier lieu une démarche entrepreneuriale. Un excellent secrétaire ne fait pas nécessairement un bon chef d’entreprise. Il faut savoir gérer sa prospection commerciale, sa communication, sans oublier sa comptabilité : c’est en étant polyvalent, créatif et proactif que les professionnels pourront pérenniser leur activité.

 

Sommaire

 

En bref : nos conseils pour aller à l’essentiel, chiffres-clés.

 

Définition de la profession : périmètre de l’activité, aptitudes, codes APE de la NAF.

 

Éléments pour l’étude de marché :

 

·       État des lieux et évolution du secteur du secrétariat indépendant

·       Spécialités les plus pratiquées

·       Tendances du métier, spécialités en demande

·       Clientèle

·       Conseils

·       Communication

Moyens pour démarrer l’activité : formation, locaux, équipement et investissement de départ.

 

Éléments financiers : facturation, chiffre d’affaires, ratios de gestion, financements et aides.

 

Réglementations : règles et usages de l’activité, assurances, statut de l’entrepreneur, structure juridique.

 

Contacts : organismes utiles.

 

Revues, études et événements.

 

SER 28

Fiche technique

Pages
48
chat Commentaires (0)
Aucun avis n'a été publié pour le moment.