Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

L'entrepreneuriat dans les quartiers : une dynamique d'émancipation pour les habitants

Un rapport d’information fait au nom de la commission des affaires économiques du Sénat en date du 19 août 2022 dresse le bilan de la politique de la ville dont une partie est consacrée à l'entrepreneuriat dans les quartiers prioritaires de la ville (QPV).

L'entrepreneuriat dans les quartiers est considéré comme une dynamique d’émancipation pour les habitants pouvant avoir un effet d’entraînement. Le rapport dresse un état des lieux des entreprises créées et des dispositifs d’accompagnement mis en place par Bpifrance et ses partenaires dont notamment le programme Entrepreneuriat Pour Tous (EPT), le prêt d'honneur solidaire et la bourse French Tech Tremplin.

À l'échelle nationale, Bpifrance conduit les principales actions en faveur de l'entrepreneuriat dans les quartiers.

D'ailleurs, à la suite de son lancement en 2019, le dispositif EPT est monté en puissance en 2020 et 2021 et a permis la création de 5 000 entreprises en QPV, dont 1 137 ont suivi les programmes d'accélération portés par Bpifrance et ses partenaires (Emergence et Création).

L'entrepreneuriat constitue donc un levier d'émancipation dans les quartiers. 

Cependant, le rapport pointe également du doigt les freins à l’entrepreneuriat pour les habitants des QPV comme les difficultés d’accès au financement, les connaissances limitées de l’administration française et un manque d’information sur les aides existantes, barrières mentales, faible intégration au réseau d’acteurs locaux.

Forts de ces constatations, les rapporteurs émettent plusieurs recommandations qui visent à faciliter la concrétisation et la pérennisation des projets entrepreneuriaux comme :

  • Pérenniser la dynamique entrepreneuriale dans les QPV, notamment en prolongeant le programme Entrepreneuriat Pour Tous au-delà de 2025 ;
  • Promouvoir l'entrepreneuriat au féminin dans les quartiers, notamment en l'intégrant au nouvel accord-cadre sur l'entrepreneuriat féminin en 2024, au programme Entrepreneuriat Pour Tous et en complétant la loi Rixain pour disposer de données par origine géographique, en distinguant par sexe les bénéficiaires situés en QPV et hors QPV ;
  • Faire de l'entrepreneuriat un enjeu territorial : en l'intégrant dans les contrats de ville ; en facilitant l'insertion des entrepreneurs au sein du tissu économique local via la mise en place d'un programme de parrainage ; en assurant la poursuite du suivi des entrepreneurs dans la durée notamment à travers des groupements de prévention agréés et dans le cadre d'hôtels d'entreprises.

Il existe un important vivier d'entrepreneurs à fort potentiels dans les QPV qu'il convient d'accompagner.

Sources : Rapport d'information n° 800 (2021-2022)