L’emploi saisonnier, une solution pratique en été

Que ce soit pour répondre à un surcroit d’activité temporaire ou simplement que vous ayez besoin d’être remplacé pour quelques temps au plus fort de la saison, vous pouvez faire appel à un employé saisonnier. Toute entreprise, peu importe son statut (même en micro-entreprise) peut y avoir recours, à condition de répondre à un besoin saisonnier. 
Vous devez alors établir un CDD saisonnier. 

Le CDD classique et le CDD saisonnier diffèrent sur plusieurs points.  
Le CDD saisonnier :
 
- est réservé à certains secteurs (hôtellerie, restauration, tourisme, agriculture, etc.) ; 
- est effectif sur des dates répétitives d’une année sur l’autre ; 
- n’a pas de durée minimale mais ne peut excéder 8 mois contre 18 mois pour le CDD ; 
- n’offre pas la possibilité de rupture conventionnelle ; 
- ne requière pas de délai de carence entre deux contrats ; 
- ne prévoit pas de prime de précarité en fin de mission ; 
- ne peut pas être requalifié en CDI. 

Bon à savoir : Un salarié saisonnier employé deux années consécutives pour le même poste bénéficie d’un droit automatique à la reconduction. 

Si vous souhaitez travailler pendant les saisons sans être salarié, sachez qu’il existe également le statut de travailleur saisonnier indépendant. Ou si l’activité envisagée ne vous permet pas d’opter pour ce statut, vous pouvez toujours choisir la micro-entreprise. 

21/07/2023