Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

"Jamais deux sans trois"... la devise d'Aurélia Del Sol, créatrice pour la troisième fois !

Juin 2020

Comment a débuté votre parcours d’entrepreneure ?

J’ai démarré ma vie d'entrepreneure en créant de chez moi l'entreprise "La bonne maison", un concept mêlant cours de yoga la semaine et des brunchs le weekend. C'est dans ce contexte que j'ai rencontré Julie, avec qui j’ai fondé Chez Simone, "l'appartement qui vous veut du bien" une entreprise dédiée au bien-être (sport, food et partage). On s’est lancées à corps perdu dans ce projet incroyable qui a généré une fatigue extrême. Ces 2 ans ½ d’entrepreneuriat ont été challengeants, ce qui nous a épuisées littéralement. Avec le recul, j’aurais adoré être coachée, prendre mon temps pour les décisions importantes, être plus pondérée…

D’où vous est venue l’idée de créer Here comes del sol ?

Après l’aventure Chez Simone, je suis partie en Australie : un an et demi de grands questionnements et d’introspection loin de mes repères et face à moi-même. Qu’est-ce que j’allais faire ?
C'est difficile d'enlever "ses couches de protection" lorsque l'on reste dans son environnement. Dans un pays étranger, c'est plus facile de faire le point car on ne se raccroche à rien. J’ai compris que la solution était à l’intérieur de moi et j'ai suivi une formation au yoga à Bali. J'ai ensuite très vite mis à profit cette formation en donnant des cours en Australie en cherchant à me différencier. J'ai alors découvert le yoga du visage qui m'a permis de régler un problème de mâchoires serrées et de de sentir beaucoup mieux. C'était magique ! J’ai voulu partager cette méthode au plus grand nombre, la rendre cool et accessible pour donner envie de se recentrer sur soi. Je me suis formée en ligne avec une experte en Angleterre. J'y ai ajouté ma touche personnelle, mon expérience axée sur la respiration, la médiation et le beauty food. C'est ainsi qu'est née la méthode "Face soul yoga".

Comment avez-vous fait concrètement pour lancer ce projet ?

J’aime les challenges, je me suis dit : « vas-y, fais-le ». J’ai pris ma caméra, mon micro et créé un petit studio chez moi – cela ne représentait quasiment aucun investissement. Et les compétences dont j’avais besoin, je les ai acquises. Au début, je refaisais les vidéos car je n’avais ni le bon son ni la bonne image. Maintenant, je connais mes forces et mes faiblesses. J’ai besoin d’un expert-comptable, d’un monteur et de me concentrer sur ma plus grande force : créer du contenu. Durant le confinement, ma communauté sur les réseaux sociaux qui était déjà importante a beaucoup grossi. J’ai fait des lives sur Instagram qui ont touché entre 1000 et 12 000 personnes. Rien n’est impossible.  

De quoi êtes-vous le plus fière ? 

Lorsque des marques m’ont contactée pour les coacher, mon coach m'a aidée à identifier mes valeurs, à définir mon offre, à refuser certaines offres et à adapter mes tarifs à mes cibles. Aujourd’hui, Here comes del sol compte plus de 226 abonnés et plus de 1680 clients. Mon objectif est d’atteindre au moins 1 000 membres et de faire une application mobile, ou rendre encore plus simple l’accès au contenu. Mon ambition : démocratiser le yoga du visage et en simplifier l'accès.