Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Quelle est la valeur de l'entreprise ?

Combien vendre son entreprise ? A l’issue de l’évaluation, vous avez proposé un ordre de grandeur au repreneur potentiel. De nombreuses négociations vous attendent avant de pouvoir vous mettre d’accord de façon irrévocable sur un montant. Car le prix final mentionné sur l’acte de cession sera finalement celui qui vous semble acceptable et celui que le repreneur est capable de financer sans pénaliser la sécurité future de l’entreprise.

L’étape d’évaluation qui se base sur le diagnostic a confirmé ce qui fait la valeur de votre entreprise. Vous pouvez ainsi discuter avec le repreneur potentiel sur la base d’un montant qui sera ensuite amené à changer de nombreuses fois au fil des négociations. 

Avant de pouvoir accepter l'offre de prix ferme du repreneur, vous devrez recueillir, analyser et valider des informations, consulter des experts, pratiquer différentes méthodes d’évaluation et vous assurer en parallèle que le business plan financier du repreneur est viable à ce prix.

Quelles sont les principales méthodes d’évaluation ?

Il existe 3 grandes familles d’évaluation de l’entreprise qui varient en fonction du type de société que vous achetez mais aussi en fonction de sa taille et de son secteur d’activité. 

  • Les méthodes dites "patrimoniales" : l’entreprise vaut ce qu’elle possède
  • Les méthodes dites "de rendement" : l’entreprise vaut ce qu’elle rapportera
  • Les méthodes dites "comparatives" (barèmes) : l'entreprise vaut ce que valent les autres qui lui ressemblent.

Découvrez les avantages et les inconvénients de chacune de ces méthodes. 
 

Choisissez un expert "neutre"

N’oubliez pas que l'entreprise vous doit beaucoup en tant que dirigeant et que sa valeur est liée également à votre personnalité et à votre équipe. L'évaluation inclut donc une part de subjectivité par nature difficile à chiffrer.

Par conséquent nous vous conseillons de faire appel à un expert « neutre » par rapport à vous comme à l’égard du repreneur potentiel. Il vous proposera sûrement de combiner différentes approches, c’est-à-dire la valorisation des actifs, la rentabilité future et le prix du marché. 

Vous obtenez ainsi non pas un prix moyen mais plutôt une vision multifacettes de l’entreprise sur laquelle vous pourrez vous appuyer pour négocier le prix de votre entreprise. 

Revenir à l'étape