Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Ce que les femmes entrepreneures ont à vous dire

Janvier 2023

Faire un podcast sur les entrepreneurs, l’idée n’est pas nouvelle. Qu’est-ce que vous aviez envie d’apporter de plus ?  

L’idée m’est venue en échangeant au sein d’un réseau féminin : j’ai eu envie d’aller à la rencontre de ces femmes qui ont réussi et de raconter leur parcours dans un podcast. Certes, l’idée n’est pas forcément novatrice, néanmoins je voulais vraiment adopter un prisme féminin et proposer des profils de femmes moins médiatiques que celles que l’on peut voir ailleurs.

Votre podcast, New Women Boss, a changé de nom pour devenir Inspirons le féminin. Pourquoi cette évolution ?  

Cela va faire plus d’un an que j’ai lancé le podcast. Son premier nom était inspiré du mouvement féministe New Women, mais j’ai eu envie d’un nom plus en adéquation avec le contenu des interviews. J’attache en effet une grande importance à la diversité des parcours, des projets, des profils des femmes que j’interviewe. Elles sont très différentes, mais ont pour point commun d’être inspirantes.

Changer de nom, c’est aussi le prélude à un nouveau développement ?  

Tout à fait. J’aimerais faire de Inspirons le féminin un véritable média. Je propose désormais mes podcasts sur un site internet, sur lequel je vais aussi produire du contenu vidéo et rédactionnel, et pourquoi pas ouvrir une chaîne Youtube. Je réfléchis également à la possibilité de créer une marketplace qui permettrait aux femmes entrepreneures de commercialiser leurs produits.

Dans vos podcasts, les femmes racontent leurs succès mais aussi leurs difficultés. De votre côté, quelles barrières avez-vous dû surmonter pour lancer votre podcast ? 

L’offre de podcasts est de plus en plus étoffée et il n’est pas évident de se faire connaître. J’utilise beaucoup les réseaux sociaux, en premier lieu LinkedIn, puis Instagram. Je sais qu'il existe des groupes autour de l'entrepreneuriat féminin sur Facebook, mais je n'ai pas encore pris le temps de me lancer sur ce réseau, je compte le faire maintenant avec le nouveau nom.

En revanche, discuter avec ces entrepreneures m’a aussi montré à quel point l’entraide entre les femmes est forte. Il existe beaucoup d’échanges, de proximité et certains parcours inspirent des vocations ! Cette entraide m’avait semblé moins présente dans le salariat traditionnel.

Vous qui parlez à beaucoup de femmes entrepreneures, quel conseil partagent-elles le plus ? 

De ne pas rester seule ! Il est difficile d’entreprendre, surtout lorsque l’on est "solopreneur". Il ne faut pas hésiter à aller chercher de l’aide. L’autre conseil qui revient souvent est de ne pas hésiter à parler de son projet autour de soi.