Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Le besoin en fonds de roulement (BFR)

Le besoin en fonds de roulement (BFR) est un indicateur essentiel pour tout créateur d'entreprise. Il correspond à l'argent dont l'entreprise a besoin en permanence pour financer son exploitation. L'entrepreneur doit connaître et maîtriser le décalage de trésorerie entre les dépenses et les recettes de son activité, afin de lui éviter des difficultés à court terme.

Qu'est-ce que le BFR ?

Le BFR correspond au décalage de trésorerie issu de l'activité courante de l'entreprise.

  • La somme des coûts engendrés par l'activité de l'entreprise forme le prix de revient du produit ou service vendu. C'est l'encaissement du prix de vente qui couvrira à la fois le montant du prix de revient et la marge prévue.
  • Or l'entreprise doit généralement engager des dépenses préliminaires avant de percevoir ses recettes. En effet, si elle a une activité commerciale, il lui faudra constituer un stock de départ qu'elle devra peut-être payer à ses fournisseurs avant de commencer à le vendre. 
  • C'est ce décalage permanent de trésorerie entre les dépenses et les recettes de l'entreprise qui constitue le besoin en fonds de roulement (BFR).

Comment le calculer ?

Le montant du BFR dépend des délais de paiement applicables entre la vente du produit ou de la prestation et l'achat des marchandises (ou matières premières) auprès des fournisseurs de l'entreprise.

Dans le cas des prestations intellectuelles, le BFR résulte du délai entre la commande de la prestation et son règlement par le client.

Le BFR comprend généralement 3 éléments :

  • le montant des stocks moyens nécessaires à l'activité de l'entreprise : stocks minimum permanents (matières premières, marchandises, produits finis) dont l'entreprise doit disposer pour assurer son activité,
  • le montant de l'encours moyen des créances clients : moyenne des sommes facturées aux clients et non réglées,
  • le montant de l'encours moyen des dettes fournisseurs : moyenne des sommes dues aux fournisseurs et non réglées.

Rappel : L'argent dû par les clients, après livraison, constitue une "créance client". De même, l'argent que l'entreprise doit à ses fournisseurs après réception de la marchandise constitue une "dette fournisseur".

BFR = Stocks moyens  + Encours moyen "Créances clients" - Encours moyen "Dettes fournisseurs" 

Le BFR du départ (au moment de la création de l'entreprise)

Quand le créateur travaille sur son projet de création, il établit ses prévisions financières en construisant un plan de financement initial sur lequel il s'appuiera pour trouver les capitaux nécessaires au lancement de son activité.

Lors de la création d'entreprise, le BFR sera couvert par des capitaux permanents (fonds propres, dettes à long et moyen terme), au même titre que les investissements.

L'intégration du montant du BFR dans le plan de financement initial est indispensable pour bien couvrir l'ensemble des besoins financiers permanents de l'entreprise à son démarrage et dans les mois qui suivent.
Or, il est évidemment impossible à calculer de manière précise puisque le montant des encours moyen des créances clients (voire celui des dettes fournisseurs) est inconnu.

Le calcul du BFR initial se fait donc de manière empirique en se fondant sur les moyennes constatées dans les entreprises de même activité et de même taille ou par la projection des hypothèses de chiffre d'affaires réalisées dans les comptes de résultats prévisionnels.

Il est préférable que le créateur utilise des montants TTC pour les créances clients et les dettes fournisseurs dans le calcul de la formule générale de son BFR car il existe également un délai entre le montant de la TVA collectée et celui de la TVA à reverser. Ce délai dans les montants perçus et versés accroît le BFR.

Cas des activités de services

Si l'entreprise vend des prestations de services (en particulier de nature intellectuelle) elle n'a pas de stock de marchandises.
En revanche elle a des charges courantes à avancer en permanence avant de pouvoir facturer les prestations, que l'on comptabilise sous le terme de "travaux en cours".

Pour calculer le BFR, il suffit d'évaluer le coût d'une journée de travail, toutes charges courantes comprises (rémunération incluse) et d'estimer combien de jours de travail sont nécessaires pour effectuer la mission commandée par le client.
Enfin, si un acompte à la commande est obtenu à chaque commande un "encours moyen d'acomptes clients" remplacera l'encours moyen fournisseurs.
La formule générale pour une entreprise de services sera donc la suivante :

BFR = Travaux en cours + Encours moyen "Créances clients" - Encours moyen "Acomptes clients"

Exemple de calcul d'un BFR

Pour une entreprise de production présentant les caractéristiques suivantes :
- Chiffre d'affaires (CA) HT : 500 000 €
- CA TTC (TVA à 20 %) : 600 000 €
- Les achats représentent 40 % du CA HT soit 200 000 € (240 000 € TTC)
- Conditions de règlement des clients : 40 % des clients règlent à 30 jours et 60 % à 60 jours.
- Conditions de règlement des fournisseurs : 30 % des fournisseurs se font payer à 60 jours et 70 % à 30 jours.
- Stocks matières premières : 1,5 mois d'achats HT
- Stocks produits finis : 8 jours de CA HT

Le calcul du BFR se fera de la manière suivante :

1) Stocks de matières premières :
200 000 € x 1,5 / 12 mois = 25 000 €

2) Stocks produits finis :
500 000 € x 8 / 365 jours = 10 960 €

3) Créances clients :
40 % x 30 jours = 12 jours
60 % x 60 jours = 36 jours
Soit au total : 48 jours de CA TTC (les factures sont libellées TTC)
600 000 € x 48 / 365 jours = 78 900 €

4) Crédit fournisseur :
30 % à 60 jours = 18 jours
70 % à 30 jours = 21 jours
Soit 39 jours d'achats TTC
240 000€ x 39 / 365 jours = 25 640 €.

BFR = (25 000 + 10 960 + 78 900) - 25 640 = 89 220 €

mai 2020
Publicité