Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Qu’en est-il de votre stress ?

Vos journées sont stressantes, mais cela vous stimule ! Si un stress ponctuel n’a pas d’impact majeur sur votre santé, il n’est est pas de même si la situation se prolonge ou revient fréquemment.

Cette fiche va vous permettre de faire le point sur le stress que vous vivez et vous fournir des contacts qui pourront vous aider si besoin.

Qu’est-ce que le stress ?

Le stress est un processus adaptatif : c’est une réaction normale qui nous permet d’affronter des situations nouvelles et parfois menaçantes. 
En général, le stress aigu, ponctuel et de courte durée est géré facilement : il a sur nous des effets immédiats (augmentation du rythme cardiaque et de la tension artérielle, hyper sudation, tension, sensation de malaise, …  qui peuvent entrainer agitation ou au contraire blocage.), mais, dès que l’évènement stressant cesse, ces troubles disparaissent.

Des difficultés importantes peuvent par contre apparaître face à une exposition prolongée ou répétée à des pressions intenses : ce stress chronique peut alors réduire votre efficacité au travail, altérer votre capacité de décision mais également avoir des conséquences graves sur votre santé.
Pour en savoir plus

 

Etes-vous stressé ?

Reconnaître les symptômes du stress chronique est le premier pas vers sa gestion et votre bien-être présent et futur.

  • Certains signes doivent vous alerter :
  • douleurs musculaires, maux de tête, troubles du sommeil et de l’appétit, sensation d’essoufflement et d’oppression, fragilités aux infections, désordres hormonaux,
  • sensibilité et nervosité accrues, crises de larmes, angoisse, anxiété, tristesse, mal être, 
  • troubles de la concentration (oublis, erreurs), difficultés à prendre des initiatives et des décisions,
  • repli sur soi, réduction des activités sociales, recours à des calmants, etc.

Cet état de stress chronique va vous obliger à puiser dans vos ressources ; une fois épuisées, il va vous emmener droit au burn-out.

  • Le burn-out, ce syndrome d’épuisement professionnel, est ainsi un processus progressif, qui se met en place de façon assez lente et qui est précédé de 3 phases :
  • une phase d’enthousiasme débordant pour  son travail ou l’on s’investit "sans compter"
  • une phase d’essoufflement, ou des obstacles commencent à freiner cet enthousiasme et qui sont compensés pas un surinvestissement "pour faire face". C’est là qu’apparaissent les premiers troubles (problème de sommeil, tensions au sein de la famille, …),
  • une phase de frustration où le sens de son travail, ses compétences, ses jugements, … sont remis en question et où les clients apparaissent ingrats et pénibles. Vient là le sentiment d’être déconsidéré et une irritabilité importante,
  • une phase d’apathie, ou une fatigue extrême est ressentie. Un état dépressif s’installe, avec une indifférence, un manque d’intérêt vis-à-vis du travail, une attitude détachée voire cynique face aux autres, un sentiment d’inefficacité et une dévalorisation de soi.

A ce stade, la volonté seule ne suffit plus et une prise en charge thérapeutique est nécessaire ! 
 

  • Un stress particulier, le stress post-traumatique

Dans le cas d’un braquage, d’une agression, etc., le stress aigu est trop intense et peut entraîner un "stress post-traumatique".
Suite à cet évènement traumatisant, des troubles peuvent apparaître et perdurer : des souvenirs envahissants, des cauchemars, des émotions négatives persistantes (peur, horreur, colère, culpabilité, honte), des excès de colère, un comportement imprudent ou autodestructeur, des difficultés de concentration ou de sommeil, etc.

Un accompagnement par un professionnel de santé est là aussi indispensable et des associations d’aides aux victimes peuvent vous aider. 
A noter : la CCI de l’Hérault, notamment, a mis en place avec l’Observatoire AMAROK une cellule de coordination et d’accompagnement qui prévoit un soutien post-agression spécifique pour les dirigeants d’entreprises victimes de violences dans l’exercice de leur activité professionnelle
 

N’attendez pas, faites-vous aider!

Arrivé à un certain stade, le stress est dangereux et votre volonté, si forte soit elle, ne suffira pas à y faire face.
Il sera impératif de vous faire aider par un professionnel de santé, votre médecin notamment !
Sachez par ailleurs que les services de santé au travail travaillent pour beaucoup avec des psychologues spécialisés sur les questions de santé au travail et certains d’entre eux peuvent vous apporter leur aide.


Enfin, il existe des dispositifs spécialement conçus pour vous, chef d’entreprise :

  • certains tribunaux de commerce ont mis en place des cellules psychologiques pour aider les entrepreneurs en souffrance,
  • si vous exercez une activité agricole, la MSA met à votre disposition son dispositif Agri’écoute (contactez le 09 69 39 29 19),
  • la sécurité sociale des indépendants expérimente quant à elle un dispositif de prévention des risques psychosociaux qui prend en compte les spécificités des travailleurs indépendants.

 

août 2018