Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Les nouvelles aides "coûts fixes rebond"

Deux nouveaux décrets en date du 3 novembre 2021 ont mis en place une nouvelle compensation des coûts fixes offerte aux entreprises fragilisées par la crise sanitaire.
Avec ces nouveaux dispositifs, aucun seuil de chiffre d’affaires n’est exigé, la prise en charge couvre la période de janvier à octobre 2021 et concerne également les entreprises créées entre le 1er janvier 2019 et le 31 janvier 2021.

  • L'aide "coûts fixes rebond"

L'aide "coûts fixes rebond" prend la suite du fonds de solidarité et de l’aide "coûts fixes". Les entreprises éligibles doivent :

  • soit avoir été créées avant le 1er janvier 2019 et avoir subi une interdiction d'accueil du public de façon ininterrompue au moins un mois au cours de la période éligible, à savoir entre janvier et octobre 2021 ;
  • soit être une entreprise dite des secteurs S1 et S1bis (y compris les magasins de vente des centres commerciaux fermés et les commerces de détail des stations dites de montagne) ;
  • justifier d'une perte de CA d'au mois 50 % et d'un EBE coûts fixes négatif.

Pour rappel, l’aide "coûts fixes rebond" comporte les différences suivantes par rapport à l'aide "coûts fixes" initialement mise en place :

  • suppression de la condition de chiffre d'affaires de référence minimal d'un million d'euros mensuel ou douze millions d'euros de CA annuel ;
  • ajout d'une condition de CA minimal en octobre 2021 de 5 % du CA de référence ;
  • suppression de la condition d'avoir préalablement touché le fonds de solidarité.

Le calcul du montant de l'aide est effectué sur la totalité de la période allant de janvier à octobre 2021.
Dans ce contexte, si l'entreprise a déjà bénéficié de l'aide "coûts fixes" au titre des périodes précédentes, le montant des aides "coûts fixes" déjà versées doit être déduit du montant de l'aide "coûts fixes rebond" auquel l'entreprise a droit pour la période allant du 1er janvier 2021 au 31 octobre 2021.

Les aides versées au titre de ce dispositif sont plafonnées à 10 millions d'euros.

Pour bénéficier de la prise en charge de ses coûts fixes, l’entreprise doit déposer une demande unique par voie dématérialisée entre le 1er décembre 2021 et le 31 janvier 2022 sur le site impôts.gouv.fr.

A noter que le versement de l’aide complémentaire "coûts fixes rebond" annule les demandes d’aide déposées au titre de l'aide "coûts fixes" mise en place en mars 2021 pour une des périodes éligibles de janvier 2021 à septembre 2021 et non encore instruites par l’administration fiscale.

  • L'aide "nouvelle entreprise rebond"

L'aide "nouvelle entreprise rebond" prend la suite du fonds de solidarité et de l'aide "coûts fixes nouvelle entreprise".

Les critères d'éligibilité sont les mêmes que pour l'aide "coûts fixes rebond", à l'exception de la date de création de l'entreprise. Sont éligibles à ce dispositif les entreprises créées entre le 1er janvier 2019 et le 31 janvier 2021.

Les aides versées au titre de ce dispositif sont en revanche plafonnées à 1,8 million d'euros.

Pour les deux nouveaux dispositifs, le montant de l'aide que l'entreprise aurait déjà perçu, au titre de l'aide "coûts fixes" ou de l'aide "coûts fixes nouvelles entreprise", doit figurer dans le formulaire en ligne sur l'espace professionnel afin d'être retranché du montant de l'aide à percevoir.

Consultez la synthèse des mesures mises en oeuvre en faveur des entreprises impactées par le Coronavirus - Covid 19.

Sources : Décrets n° 2021-1430 et 2021-1431 du 3 novembre 2021