Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Ostéopathe - Réglementation

Nature de l'activité

Libérale réglementée

CFE compétent

- Urssaf en cas de création d'une entreprise individuelle
- Chambre de commerce et d'industrie en cas de création d'une société commerciale
- Greffe du tribunal de commerce, ou greffe du tribunal d'instance dans les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle, en cas de création d'une société civile

Définition de l'activité

Professionnel qui pratique des manipulations musculo-squelettiques et myo-faciales, exclusivement manuelles et externes, dans le but de prévenir ou de remédier à des troubles fonctionnels du corps humain, à l'exclusion des pathologies organiques qui nécessitent une intervention thérapeutique, médicale, chirurgicale, médicamenteuse ou par agents physiques.
Pour la prise en charge de ces troubles fonctionnels, il effectue des actes de manipulations et mobilisations non instrumentales, directes et indirectes, non forcées, dans le respect des recommandations de bonnes pratiques établies par la Haute Autorité de santé.
Article 1er du décret n°2007-435 du 25 mars 2007

Dernière mise à jour :

14 avril 2016

Code APE :

86.90E
Activités des professionnels de la rééducation, de l'appareillage et des pédicures-podologues

Les conditions d'installation :

Obligation d'assurance

Les ostéopathes exerçant leur activité à titre libéral doivent souscrire une assurance destinée à les garantir pour leur responsabilité civile, susceptible d'être engagée en raison de dommages subis par des tiers et résultant d'atteintes à la personne, survenant dans le cadre de leur activité.
Les montants minimums des plafonds de garantie sont fixés à 8 millions d'euros par sinistre et 15 millions par année d'assurance.
Décret n°2014-1347 du 10 novembre 2014

Qualifications professionnelles

Pour pouvoir utiliser le titre professionnel d'ostéopathe, il faut être soit :
- médecin, sage-femme, masseur-kinésithérapeute ou infirmier autorisé à exercer, titulaire d'un diplôme universitaire ou interuniversitaire sanctionnant une formation suivie au sein d'une unité de formation et de recherche de médecine délivré par une université de médecine et reconnu par le Conseil national de l'ordre des médecins,
- titulaire du diplôme d'ostéopathe délivré par un établissement agréé après une formation d'au minimum 2 660 heures.
Article 4 du décret n°2007-435 du 25 mars 2007, décret n°2007-437 du 25 mars 2007, décret n°2014-1043 du 12 septembre 2014 et arrêté du 25 mars 2007

 Les étudiants qui sont entrés en 1ère année de formation à compter de la rentrée universitaire de septembre 2015 doivent suivre une formation spécifique à l'ostéopathie d'une durée de 5 ans.
Décret n°2014-1505 du 12 décembre 2014 et arrêtés du 12 décembre 2014

Les démarches étapes par étapes :

Le cas échéant, enregistrer les statuts de la société

L'enregistrement des actes de création de sociétés a été supprimé en 2015. 
Toutefois, dans certains cas, les statuts de la société, une fois datés et signés, doivent encore obligatoirement être enregistrés auprès du service des impôts des entreprises (SIE)
Pour en savoir plus

Procéder aux formalités de déclaration d'entreprise

Cette formalité a pour objet de donner une existence légale à l'entreprise (entreprise individuelle ou société).
Elle doit être réalisée auprès du centre de formalités des entreprises (CFE) compétent (voir la rubrique CFE compétent)
Pour en savoir plus

Effectuer la demande d'enregistrement du diplôme ou de l'autorisation

Les personnes disposant des qualifications professionnelles requises ou, pour les ressortissants européens et étrangers, de l'autorisation d'exercer en France, doivent faire enregistrer leur diplôme ou leur autorisation au sein du répertoire Adeli (Automatisation DEs LIstes).
Le récépissé qui leur sera délivré comportera le numéro d'enregistrement Adeli qui leur servira de numéro de référence. Les professionnels seront alors inscrits sur une liste départementale des praticiens pouvant être consultée par toute personne.
Article 5 du décret n°2007-435 du 25 mars 2007

Quelques aspects de la réglementation de l'activité :

 Respecter les normes de sécurité et d'accessibilité
Si les locaux sont ouverts au public, les obligations relatives aux ERP - établissements recevant du public - doivent être respectées :
- en termes de sécurité incendie, des mesures de prévention et de sauvegarde propres à assurer la sécurité des personnes doivent être mises en place,
- en termes d'accessibilité, l'accès aux locaux pour les personnes handicapées notamment doit être assuré.
Pour en savoir plus, consulter la rubrique ERP du site de l'AFE

 Obligation pour l'ostéopathe d'indiquer, sur sa plaque et sur tout document, les diplômes justifiant l'exercice de la profession et, s'il est professionnel de santé en exercice, les diplômes d'Etat, titres, certificats ou autorisations professionnelles dont il est également titulaire.
Article 14 du décret n°2007-435 du 25 mars 2007

 Interdiction de traiter une personne qui présente des symptômes justifiant des examens paracliniques.
Article 1er du décret n°2007-435 du 25 mars 2007

 Si l'ostéopathe n'est pas également médecin, obligation d'orienter le patient vers un médecin dans les cas suivants :
- les symptômes nécessitent un diagnostic ou un traitement médical,
- une persistance ou une aggravation de ces symptômes sont constatés,
- les troubles présentés excèdent son champ de compétences.
Article 2 du décret n°2007-435 du 25 mars 2007

 Obligation de formation continue.
Article 75 de la loi n°2002-303 du 4 mars 2002 et article 4 du décret n°2007-437 du 25 mars 2007

Textes de référence :

- Article 75 de la loi n°2002-303 du 4 mars 2002
- Décret n°2007-435 du 25 mars 2007
- Décret n°2007-437 du 25 mars 2007
- Décret n°2014-1505 du 12 décembre 2014
- Arrêté du 25 mars 2007 relatif à la formation en ostéopathie, à la commission d'agrément des établissements de formation et aux mesures dérogatoires 
- Arrêté du 25 mars 2007 relatif à la composition du dossier et aux modalités d'organisation de l'épreuve d'aptitude et du stage d'adaptation prévues pour les ostéopathes
- Arrêté du 12 décembre 2014 relatif aux dispenses d'enseignement susceptibles d'être accordées en vue de la préparation au diplôme permettant d'user du titre d'ostéopathe 
- Arrêté du 12 décembre 2014 relatif à la formation en ostéopathie 

Autres activités réglementées autour de ce métier :