Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Le Chef en Box, le virage réussi de la formation en ligne

Avril 2022

L’arrivée de la Covid vous a amené à faire évoluer votre business model. Pourquoi la formation en ligne ?

Julien Hody : Tous les mois nous proposions des box comprenant les ustensiles, les ingrédients et une vidéo tutorielle pour apprendre à réaliser de la pâtisserie de haut niveau. L’idée venait de ma sœur Anaïs. Au bout de deux ans et demi nous avons créé un atelier pour donner des cours de pâtisserie. Avec l’arrivée de la Covid, nous avons perdu toute notre clientèle. Anaïs a alors eu l’idée de tester une idée que nous avions en tête depuis longtemps, celle de proposer une formation à distance au CAP. Elle a alors suivi une formation spécifique aux infopreneurs. Nous avons appliqué à la lettre tous les conseils marketing et stratégiques et recréé en un mois un business. Cette formation a été une vraie réussite !  
 

Quelle a été la première étape pour démarrer cette nouvelle activité ? 

J.H : Nous avons d’abord réalisé une étude de marché afin d’identifier le nombre d’acteurs de la formation en ligne dans le secteur de la pâtisserie, leur fonctionnement, leur stratégie commerciale, etc. Nous avons également sondé nos clients et futurs étudiants sur leurs besoins et leurs attentes. Suite à ce travail de recherche, nous avons défini l’offre que nous souhaitions construire. Ensuite nous avons épluché des soirées entières le cadre juridique et administratif d’un organisme de formation et les moyens à mettre en œuvre pour s’inscrire dans la grande famille du CPF (Compte Professionnel de Formation). Le CPF a effectué par la suite de nombreux contrôles de notre Organisme qui ont systématiquement été un succès. Nous avons par ailleurs été accompagnés pour mettre en place la certification Qualiopi qui permet notamment d’attester de la qualité du processus pour nos étudiants. Plusieurs mois ont été nécessaires pour structurer nos données et passer l’audit de certification. Entre-temps, nous avons aussi eu la chance d’attirer l’attention de Pierre Dubuc, PDG d’OpenClassrooms, leader en Europe de la formation en ligne qui nous accompagne tous les mois en nous faisant bénéficier de son retour d’expérience. 

Comment vos choix en termes de communication ont-ils été déterminants ?  

J.H : La formation à distance séduit en grande partie les personnes en reconversion professionnelle, une expérience qu’Anaïs a vécue. Alors qu’elle était éducatrice spécialisée, elle s’est prise de passion pour la pâtisserie. Elle a passé son CAP pâtisserie en reconversion avant d’apprendre le métier avec des grands noms de la pâtisserie française : Cédric Grolet, chef pâtissier au Meurice, élu meilleur chef pâtissier en 2016, ou encore Alain Ducasse et Cyril Lignac. Les étudiantes et les étudiants ont donc face à eux un maître qui a connu le même parcours de vie. Plutôt que de communiquer sur la marque, nous avons choisi de mettre en avant une personne et en l’occurrence ma sœur. Nous délivrons un message d’espoir, celui de dire que tout est possible. Nous avons également mis en place une stratégie commerciale innovante dans le milieu en proposant par exemple une fois par semaine un live avec Anaïs pour expliquer aux futurs étudiants comment se déroule concrètement la formation. Aujourd’hui l’activité de la formation en ligne représente 80 % de notre chiffre d’affaires

Comment avez-vous financé le projet ? 

J.H : Pour l’instant nous nous sommes entièrement autofinancés en réalisant des prêts auprès du CIC avec la garantie de Bpifrance. Nous venons d’investir dans un nouvel espace de 600 m² en Seine et Marne. Notre objectif est d’élargir notre offre à différents domaines de la gastronomie (cuisine, boulangerie, etc.).  Nous sommes aujourd’hui 4 et d’ici la fin de l’année, une petite dizaine de personnes rejoindra l’équipe.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune entrepreneur ? 

J.H : Rester à l’écoute du marché et être toujours prêt à pivoter. Je me répète aussi souvent cette petite phrase “jamais à chaud toujours à froid”.  Il faut toujours réagir à tête reposée. Et puis un autre conseil que je pourrais partager est d’identifier la cible de manière précise. Lorsqu’on crée une entreprise, la priorité est la cible : âge, situation professionnelle, type de revenu et budget.