Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Comment faire le business plan de reprise d’entreprise ?

Sans business plan de reprise d’entreprise, point de financement !
Alors pour mettre toutes les chances de votre côté, soignez ce document qui prouve que votre projet est réaliste et économiquement viable.
Un business plan va au-delà des seules données financières : analyse du contexte, identification du marché et de ses acteurs ainsi que menaces et opportunités qui le caractérisent.
En mettant à plat les forces et les faiblesses de l’entreprise que vous rachetez, votre business plan crédibilise fortement votre projet de développement.

Le business plan idéal pour la reprise d’une entreprise doit être précis, concis, clair, complet et structuré. 
Alors justement, quelle structure faut-il privilégier pour votre business plan de reprise ?

1. L'executive summary

Il présente de façon synthétique les points forts du projet, les écueils à éviter et les priorités d’action. 

2. Pourquoi êtes-vous « la bonne personne » pour monter ce projet

3. Votre projet de reprise : 

- Modalités de reprise (rachat du fonds de commerce, rachat des titres, location-gérance, reprise seul ou avec des associés, montage juridique...), 
- Modalités de la période d'accompagnement avec le cédant (durée, organisation, répartition des rôles...)

4. La présentation générale de l’entreprise que vous souhaitez reprendre

- Historique de l'entreprise (date de création de l'entreprise, évènements clés...), 
- Organisation générale de l'entreprise, 
- Clientèle (répartition du portefeuille, ancienneté des relations commerciales...), 
- Politique commerciale (politique prix, canaux distribution, SAV, marketing), 
- Moyens d'exploitation (hommes, locaux, matériel), 
- Fournisseurs (lien de dépendance, ancienneté des relations, etc.)

5. Les produits/services de l’entreprise 

- Description des produits - Facteurs de différenciation 
- Points forts / points faibles des produits / services de l’entreprise 
- Incidences relatives à la propriété industrielle 
- Développements technologiques futurs

6. La présentation du marché et de la concurrence 

- Marché sur lequel l’entreprise évolue au sens macro-économique du terme (taille, tendance, facteurs clés de succès, concurrence), par exemple, le marché de l’électricité, 
- Marché de l’entreprise ciblée au sens micro-économique du terme (la taille de son marché réel, son évolution, position de l’entreprise sur son marché), par exemple le marché de l’électricité pour les particuliers sur le territoire de Belfort, 
- Concurrence de l’entreprise cible (directe et indirecte), 
- Opportunités et menaces pour l’entreprise, 
- Produits et développements récents, 
- Points forts, points faibles identifiés de l’entreprise. 

7. Votre stratégie de développement de la cible

- Projets d’amélioration externe (approche commerciale, plan de communication, évolution de l’offre, nouveaux produits …), 
- Projets d’évolution interne (modernisation outil de production, signalétique, aménagement extérieur et intérieur, méthodes de vente, formation du personnel, promotions, recrutement...), 
- Synthèse des moyens nécessaires au projet de reprise : 
- moyens humains 
- moyens techniques 
- moyens financiers 

8. Dossier financier 

Sur cette partie technique et stratégique du business plan, nous vous recommandons vivement l’aide d’un conseil spécialiste du chiffre.
 

  • La présentation financière de l’entreprise à reprendre

- 3 derniers bilans,
- Situation en cours, 
- Analyse du CA et de la rentabilité et de leurs évolutions, 
- Analyse des principaux ratios financiers et de leurs évolutions, 
- Analyse de la structure financière et de son évolution.
 

  • Le dossier financier prévisionnel.

Réalisez le compte de résultat d’exploitation. L’activité de l’entreprise va-t-elle générer des recettes suffisantes pour couvrir les charges entraînées par les moyens humains, matériels et financiers mis en œuvre ? En d’autres termes, le projet sera-t-il rentable ?

Sachez répondre parfaitement aux questions éventuelles de votre banquier sur le point mort ou le Besoin en fonds de roulement (BFR) : 

Le montage financier de l’opération est appuyé par les tableaux complémentaires suivants qui montrent la capacité de l’entreprise à générer du cash ou font apparaître les besoins en termes de capitaux : 
-    Tableau des flux de trésorerie : permet de voir si l’activité génère du cash et d’analyser sa formation. 
-    Plan de financement prévisionnel : quels sont les capitaux nécessaires à l’activité de l’entreprise ? La solidité financière prévue se poursuivra-t-elle au fur et à mesure du développement de l’affaire ?
 
Pour déterminer la viabilité financière future d'un projet de reprise d'entreprise réalisez 4 tableaux : le plan de financement initial, le compte de résultat prévisionnel à 3 ans, le plan de trésorerie mensuel et le plan de financement à 3 ans.

-    Plan de financement de l’acquisition : comment vais-je financer mon acquisition et rembourser ma dette (ce plan dépend étroitement du montage juridique retenu) ?

Pour préparer votre business plan financier de reprise d'entreprise vous devez aussi formaliser les plans opérationnels par grandes fonctions de l'entreprise à reprendre pour vous permettre de budgétiser les actions envisagées : plan marketing, plan de production et d’approvisionnement, plan de recherche et développement ainsi qu’un plan d’administration et de frais généraux.

Par ailleurs, sachez que le montage financier de votre reprise d’entreprise est plus complexe que dans le cas d’une création d’entreprise. 

En tant que créateur, il vous faut  répertorier l'ensemble des dépenses auxquelles l'entreprise devra faire face lorsqu'elle sera en activité sous votre autorité. 

En tant que repreneur, vous devez vérifier chacune des dépenses et des recettes déjà réalisées par l'entreprise que vous rachetez et partir de l'existant pour établir ses plans de financement.

Cette double casquette a des avantages (les chiffres sont connus, pour la plupart, ce qui facilite la recherche de financement externe) mais aussi des inconvénients (les plis sont pris et il est difficile de changer ou de modifier un cap de manière rapide).
Parallèlement à la bonne marche de l'entreprise, vous allez devoir vous pencher également sur un élément totalement absent dans la création d'entreprise mais essentiel dans la reprise : le prix d'acquisition de l'affaire.

Ne négligez pas l’importance de votre montage juridique. Il va fortement influencer votre montage financier car il sera différent selon que l'entreprise sera reprise en entreprise individuelle ou en société.

9. Calendrier 

- Constitution de la structure du repreneur 
- Etapes de la reprise 
- Aménagements éventuels (production, commercialisation, développement de nouveaux produits…)

Quelles erreurs éviter lorsqu’on rédige son business plan de reprise d'entreprise ?

Voici les principales : 

  • Problème de cohérence des propos entre la stratégie affichée/le projet personnel/les caractéristiques de l’entreprise 
  • Ne voir et ne penser que « Produit » et penser que le marché suivra si le produit est bon 
  • Surestimer la croissance du chiffre d’affaires 
  • Sous-estimer les moyens nécessaires pour générer la croissance de l’activité (notamment les moyens commerciaux) 
  • Penser « Rentabilité » avant « Trésorerie » 
  • Penser « Part de marché » avant « Rentabilité » 
  • S’arrêter à des détails.

Si rédiger un business plan de reprise d’entreprise peut paraître fastidieux, c’est toutefois le meilleur moyen de vous prouver que vous avez eu du nez. Et que votre projet de reprise tient vraiment la route sur le plan économique.