Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Reprise d’entreprise : quels diagnostics effectuer

Vous avez rassemblé de nombreuses informations sur l’entreprise que vous envisagez de reprendre. Et votre rencontre avec le cédant vous a convaincu de poursuivre votre projet. C’est le moment de faire un diagnostic de reprise d’entreprise qui va vous permettre d’effectuer un premier chiffrage de la valeur de l’entreprise. Vous serez alors en mesure de construire le business plan et d’envisager le montage juridique et financier pour amorcer la négociation de reprise. 
 

La rencontre avec le cédant

Lorsqu’une entreprise vous intéresse, mettez-vous dans la peau d’un reporter ou d’un enquêteur. Et pour aller vite, rencontrez le cédant. C’est le moyen le plus efficace de progresser rapidement dans la compréhension de l’entreprise que vous visez, notamment si ce rendez-vous se déroule dans l'entreprise et pendant un jour de forte activité.
L’ambiance des échanges, la facilité d'accès à l'information, l'implication dans le projet de cession sont autant de signaux qui vous indiquent le niveau d'engagement du cédant à transmettre son entreprise. Et pour ne pas perdre de vue vos objectifs et poser les questions cruciales à l’actuel dirigeant de l’entreprise. 
 

Les informations à recueillir dans un projet de reprise

Pour effectuer les diagnostics de l’entreprise à reprendre, vous aurez besoin de plusieurs documents juridiques, comptables et financiers. C’est un bon test : le cédant qui souhaite réellement céder son affaire et qui vous considère comme un candidat à la reprise sérieux, vous fournira ces informations de bonne grâce. 

Mais attention, ne confondez pas diagnostic et audit. Le diagnostic de l'entreprise à reprendre, réaliser en général par vous-même, va dégager les points forts et les points faibles de l'entreprise. Il vous permet de conforter ou non votre décision de reprendre cette entreprise, d'établir votre stratégie de reprise, de palier aux faiblesses par des investissements à prévoir dans votre business plan financier de reprise d'entreprise, et enfin, de développer votre argumentaire lors des premières négociations que vous mènerez avec le vendeur.
 
L'audit d'acquisition a, quant à lui, pour objectif de vérifier l'absence d'écart entre le diagnostic et la réalité de l'entreprise grâce à l'analyse approfondie réalisée par les conseils (experts-comptables, conseillers juridiques, ...). Généralement, il est très souvent conseillé de réaliser les audits après la signature de la lettre d’intention.

Les diagnostics à effectuer avant de se lancer

Sachez que vous devez procéder à plusieurs diagnostics avant de vous lancer : 

  • un diagnostic des moyens de l'entreprise,
  • un diagnostic de son activité,
  • un diagnostic financier,
  • un diagnostic humain,
  • un diagnostic juridique,
  • un diagnostic qualité-sécurité-environnement (QSE).

La synthèse de tous ces éléments va vous permettre de bien analyser : 

  • les points forts, les points faibles et les points rédhibitoires du projet,
  • ses potentialités, nouveaux marchés et perspectives d'amélioration.

C’est à ce moment-là que vous allez décider d'abandonner ou de poursuivre le projet. Utilisez ces tableaux de synthèse pour avoir une vision claire du diagnostic.
Votre motivation est intacte et vous décidez de poursuivre dans la continuité du diagnostic ? Débuteront alors les phases d'évaluation et de réalisation du business plan pour monter votre dossier de reprise. Vous pourrez alors fixer une offre d'intention de prix de rachat.