Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Le compte de résultat

Le compte de résultat fait partie des éléments financiers indispensables que vous devez élaborer pour indiquer la performance de votre activité. 

 

A quoi sert-il ?

Le compte de résultat est un état financier que vous devez établir dans le but de présenter votre résultat net (bénéfice ou perte) et les éléments (charges et produits) qui ont permis de le calculer.

Il a un double objectif :

  • faire connaître à l'administration fiscale le montant du bénéfice réalisé (ou de la perte)
  • prouver la rentabilité de l'entreprise aux financeurs potentiels 

A partir du compte de résultat, vous pouvez construire le tableau des soldes intermédiaires de gestion qui retracent les éléments qui ont permis à l'entreprise de produire de la valeur.

Comment se construit-il ?

Il se présente généralement sous la forme d'un tableau à deux colonnes :

  • dans la colonne de gauche on recense l'ensemble des dépenses (charges) de l'exercice,
  • dans la colonne de droite on y place les recettes (produits).

Mais vous pouvez aussi le trouver sous un autre format, notamment en ligne :

  • avec les produits en premier lieu,
  • puis les charges juste en dessous.

La différence entre les deux colonnes du tableau est appelé "résultat net". Il indique la rentabilité de l'activité qui dégage soit un bénéfice (résultat positif), soit une perte (résultat négatif).

Comment compléter le compte de résultat ?

Pour remplir correctement le compte de résultat, il s'agit de noter l'ensemble des charges et produits de l'année comptable.

  • Dans la partie "charges", on reporte les dépenses sans en oublier (un plan comptable peut servir de check-list).

La dotation aux amortissements pour les investissements achetés (et bien sûr amortissables) est calculée et reportée dans la colonne des charges (même si ce n'est pas une vraie dépense).

Ne pas oublier non plus les charges financières (intérêts et autres frais) induites par les éventuels emprunts bancaires.

  • Dans la partie "produits", on inscrit le chiffre d'affaires (prévisionnel ou réalisé si vous avez commencé votre activité) et éventuellement d'autres produits tels que des produits financiers (liés à des placements réalisés) ou exceptionnels (produits nés d'un évènement ne faisant pas partie de l'activité habituelle de l'entreprise)
Tous les montants sont à porter hors taxes (sauf en cas de non-assujettissement à la TVA).

Infographie

 

 

juin 2019
Publicité