Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Pourquoi et comment élaborer des comptes prévisionnels ?

L'élaboration des comptes prévisionnels représente la traduction en chiffres de votre projet de reprise d'entreprise. Pour cela, le repreneur devra réaliser les 4 tableaux financiers principaux du business plan de reprise d'entreprise : le plan de financement initial, le compte de résultat à 3 ans, le plan de financement à 3 ans et le plan de trésorerie mensuel.

Pourquoi élaborer des comptes prévisionnels ?

L'élaboration des comptes prévisionnels représente la traduction financière des choix opérationnels suivants :


Exemple 1 : le repreneur décide d'élargir les horaires d'ouverture du magasin.

- Quelle est son espérance de chiffre d'affaires supplémentaire ?
- Quel sera le coût salarial induit par cette décision ?
- Sous quel délai pense-t-il que ce chiffre d'affaires va apparaître et selon quel régime de montée en puissance ?

Exemple 2 : le repreneur décide de sous-traiter une partie de la production pour réorienter les moyens de l'entreprise.

- A quel coût pourra-t-il sous-traiter cette activité ?
- Quelle est son espérance de chiffre d'affaires liée à cette réorientation d'activité ?
- Comment doit-il envisager la transition : progressivement, en une seul fois, immédiatement, sous un an ?
- Quelles sont les implications de ce changement et du rythme de transition en terme de besoin en fonds de roulement ?

Ces comptes prévisionnels permettent de valider la viabilité financière future du projet de reprise d'entreprise. Ils représentent la partie financière du business plan de reprise d'entreprise

Comment faire ses comptes prévisionnels ?

L'élaboration des comptes prévisionnels consiste :
- à réaliser un plan de financement initial de l'acquisition qui déterminera la façon dont il faut la financer et comment la rembourser (cela dépend étroitement du montage juridique),
- à établir le compte de résultat prévisionnel qui déterminera notamment la capacité d'autofinancement prévisionnelle,
- puis à en déduire le plan de financement à 3 ans (5 ans si nécessaire).

Ce plan de financement permet d'intégrer :
- les investissements,
- les évolutions de besoin en fonds de roulement,
- les sources de financement (nouveaux fonds propres, emprunts).

Il donne alors des indications sur l'évolution de la trésorerie prévisionnelle.

août 2010
Publicité