Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Comment gérer et piloter au mieux mon entreprise ?

Pour réussir, votre société mérite une gestion millimétrée. Que vous soyez micro-entrepreneur, entrepreneur individuel ou dirigeant de société, tenez votre comptabilité de façon régulière. Cela vous évitera toute mauvaise surprise en matière de trésorerie. Mettez en place des tableaux de bord personnalisés pour piloter votre activité avec doigté. Et scrutez régulièrement les indicateurs de performance de votre entreprise pour anticiper et mener rapidement les actions correctrices qui s’imposent.

La comptabilité

Ne réduisez pas la comptabilité à un alignement de chiffres ! Cette technique de gestion va vous permettre non seulement de piloter finement l'entreprise, mais aussi d’évaluer l’évolution de sa situation financière, d’analyser ses performances et d’anticiper d'éventuelles difficultés. Bref, elle vous aide à prendre les décisions les plus pertinentes.
 
Pour tenir sa comptabilité, vous pouvez choisir de : 

  • assumer la tâche vous-même. Attention, si ce n’est pas votre métier de départ, cela risque de vous prendre du temps et ce au détriment de votre mission principale qui est de trouver, fidéliser des clients et de produire. 
  • recruter un comptable salarié
  • faire appel à un expert-comptable. Ses conseils sont précieux, surtout s’il connaît bien votre secteur d’activité.

Vous êtes plutôt nomade et votre logiciel de comptabilité doit être consulté facilement par plusieurs personnes au sein de votre entreprise ? Dans ce cas, n’achetez pas forcément une licence de logiciel de comptabilité, surtout si vos moyens financiers sont restreints. Choisissez parmi les nombreux logiciels de comptabilité Saas (logiciel en tant que service) qui possèdent chacun de nombreux avantages. En quelques clics vous pouvez envoyer un devis, éditer une facture ou suivre vos indicateurs financiers et votre trésorerie, en temps réel, de l’autre bout du monde. Si vous hésitez encore, consultez notre comparatif des solutions comptables.

La rémunération du dirigeant

Autre question cruciale : la rémunération du dirigeant qui de fait va alourdir les charges de l’entreprise. Sachez qu’en tant qu’entrepreneur vous pouvez vous rémunérer de plusieurs façons. Tout dépend du statut juridique de votre entreprise et si vous préférez vous rémunérer en rémunération soumise à cotisations sociales et/ou dividendes.
 
Il est important de trouver le bon équilibre entre rémunération et dividendes, dans le cadre d’une optimisation fiscale, et de veiller à ce que le versement de dividendes ne vous pénalise pas sur le plan de votre protection sociale, notamment pour votre retraite.
De plus ; le montant de votre rémunération doit être cohérent avec l'assise financière de votre entreprise. Une rémunération trop élevée serait contraire à l'intérêt social et pourrait constituer un abus de majorité.
 
Autre choix possible : ne pas vous rémunérer, notamment au démarrage de votre entreprise. 
Dans tous les cas, découvrez ce que vos choix de rémunération impliquent sur le plan fiscal et social et ce que votre rémunération va réellement coûter à votre entreprise.

Les tableaux de bord de gestion

Le décollage des ventes de votre entreprise est plus lent que prévu et les charges d'exploitation s'accumulent lourdement ? Vos tableaux de bord de gestion sont des outils précieux pour réaliser de nouvelles prévisions qui tiennent compte des données réelles de l’entreprise et non de celles que vous aviez prévues. Ainsi, vous pourrez : 

  • vous fixer des objectifs réalistes en termes de chiffre d'affaires,
  • anticiper une montée en charges,
  • anticiper le lancement d'une nouvelle activité ou le recrutement d'un nouveau collaborateur,
  • anticiper les problèmes de trésorerie,
  • négocier un découvert ou d'autres solutions financières à court terme auprès du banquier,
  • négocier une levée de fonds auprès d'investisseurs,
  • maintenir les performances de l'entreprise, etc.

Pour personnaliser votre tableau de bord, établissez les indicateurs de performance stratégiques pour le développement de votre activité. Après analyse des écarts chaque semaine ou chaque mois, vous serez en mesure de comprendre pourquoi votre entreprise a de moins bons résultats que ceux que vous escomptiez. Ces « clignotants » ont pour but de faire apparaître clairement et rapidement les écarts par rapport aux prévisions et doivent être déclenchés à temps. Ce sont par exemple : 

  • le niveau de satisfaction de la force de vente : évolution du carnet de commandes et des retours sur prospection (demande de devis, de propositions, ...),
  • l'évolution des stocks : compte tenu des mesures qui ont été prises pour les restructurer et éliminer les éléments dormants, il est nécessaire de suivre continuellement leur évolution. Un "surstockage" augmente le BFR de l'entreprise,
  • la qualité de la production : il assure que les spécifications sont respectées en procédant à des contrôles dits "de réception" (livraisons fournisseurs, produits finis entrant dans le stock, mesures sur échantillons homogènes d'articles) et à des contrôles de fabrication (stabilité des réglages machines).

En tant que repreneur, ces « clignotants » vous permettront également de contrôler que votre stratégie de reprise a été comprise et que votre plan d’actions a été correctement mis en place.  
Vous pourrez ainsi mener des actions correctrices qui assureront la croissance durable de votre entreprise.

Revenir à l'étape