Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Comment recruter des salariés ?

Votre carnet de commandes déborde et vos salariés n’arrivent plus à faire face à la demande. Devez-vous plutôt embaucher, sous-traiter ou externaliser pour satisfaire les demandes des clients ? Nous avons comparé les avantages et les inconvénients des différentes formules pour vous aider à faire les bons choix. Si vous décidez de recruter, soignez les 8 étapes qui jalonnent une embauche pour être sûr de choisir le bon candidat et bénéficier d’aides à l’embauche. Vous pouvez aussi embaucher un salarié pluriactif à travers un groupement d’employeurs pour alléger vos contraintes légales et administratives.

Faire appel à des prestataires extérieurs

Bonne nouvelle, votre affaire marche bien et a décollé plus vite que prévu. Vous devez donc renforcer vos équipes. 
S’il s’agit d’une demande ponctuelle (commande inhabituelle ou spécifique d’un client), vous pouvez faire appel à des prestataires extérieurs et choisir entre sous-traiter ou externaliser. Mais attention à bien analyser les avantages et les inconvénients de chaque formule.
Si vous sous-traitez, vous êtes le « donneur d’ordres » et vous demandez à une entreprise extérieure (le sous-traitant) de réaliser une tâche en sous-œuvre pour votre compte, sur la base d’un cahier des charges précis.

En externalisant la totalité d’une fonction ou d’un service interne (gestion du courrier, de la paie, de la comptabilité, la permanence téléphonique par exemple) à un prestataire externe spécialisé, vous pouvez vous concentrer sur votre activité principale. Vous vous inscrivez alors dans une logique de long terme. 
Mais dans ce cas, ne serait-il pas plus efficace d’embaucher plutôt que d’externaliser ? A vous de faire le point sur les inconvénients de l’embauche (engagement à long terme et contraintes légales liées au contrat de travail) par rapport à ceux de l’externalisation pour faire le bon choix : 

  • le prix fixé par votre prestataire n’est pas toujours très compétitif car il tient compte des salaires et des charges sociales qu’il s’acquitte pour faire fonctionner son entreprise.
  • il n’y a pas de lien de subordination entre votre entreprise et celle de votre prestataire. Mais vous pourriez vous trouver rapidement en situation de dépendance à l’égard de ce sous-traitant si vous faites appel à lui trop régulièrement.
  • le prestataire extérieur peut être moins impliqué qu’un salarié, ce qui peut être préjudiciable à la qualité de ce qu’il produit pour vous. 

Procéder au premier recrutement

Huit étapes vous attendent avant d’embaucher le meilleur candidat et de devenir officiellement employeur. Ne vous précipitez pas et adoptez une démarche méthodique : 

  • définissez votre besoin;
  • fixez une rémunération pour le poste;
  • informez vous sur les aides au recrutement;
  • choisissez le contrat de travail le plus adapté : CDI, CDD, CDI de chantier, intérim ou alternance;
  • rédigez et diffusez l’offre d’emploi;
  • choisissez le meilleur candidat;
  • respectez les obligations liées à l’embauche;
  • accueillez et facilitez l’intégration du nouveau salarié.

Dans certains cas, vous pouvez bénéficier d’aides à l’embauche qui peuvent se présenter sous plusieurs formes : 

  • aide forfaitaire mensuelle versée à l'employeur,
  • réduction des cotisations patronales de sécurité sociale,
  • exonération partielle ou totale des cotisations patronales et salariales de sécurité sociale.

Recruter dans le cadre d’un groupement d’employeurs

Le groupement d’employeurs salarie une personne en contrat à durée indéterminé (CDI) afin de la mettre à disposition en temps partagé auprès de plusieurs entreprises selon leurs besoins.
Ce dispositif qui brille par sa flexibilité est souvent méconnu et peut vous intéresser si vous vous exercez une activité saisonnière avec des pics d’activités à certaines périodes ou encore si vous avez des besoins en salariés complémentaires qui ne sont pas permanents. Cette formule est aussi bien adaptée à la recherche d’un expert technique que vous n’avez pas les moyens d’embaucher à temps plein. 

Une relation tripartite s'établit alors entre l'entreprise adhérente, le salarié et le groupement d'employeurs :

  • les salariés signent avec le GE un contrat de travail : c'est le GE qui verse leur salaire et règle les cotisations sociales correspondantes;
  • les entreprises adhérentes signent avec le GE un contrat de mise à disposition : en contrepartie elles sont facturées par le GE des frais salariaux en proportion de leur utilisation de la main d'ouvre et des frais de gestion du GE.
     
Revenir à l'étape