Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Odys Planet - Episode 1 : Comment transformer une idée en entreprise ?

Mars 2020

Une expérience personnelle au profit de la vie professionnelle. Odys Planet, une entreprise sortie de l’imagination de Laurence Philippe, sa fondatrice. Ce site permet aux parents d’organiser des événements en téléchargeant des chasses au trésor et des escape games. 

Odys Planet : une histoire de famille

Après des études d'agronomie, Laurence Philippe décide de suivre son compagnon à travers le monde pendant 15 ans, sur des projets dans les pays en développement. De retour en France après une dernière étape à Abidjan, elle accumule plusieurs expériences professionnelles, mais son parcours est haché. « J'ai discuté avec un coach sur place, pour préparer mon retour, et cet accompagnement personnel a déclenché l'idée de lancer mon entreprise. D'un seul coup, le projet est devenu possible, d'autant que j'avais envie d'être indépendante », dit-elle. 

Mieux : la jeune femme souhaite créer une société facilement transportable, au cas où l'entreprise dans laquelle travaille son compagnon lui demandait de repartir une fois de plus ? « Je me suis fondée sur mon expérience, et mon stress, à chaque fois que je devais organiser des fêtes pour mes enfants, pour créer Odys Planet ». 

Mais s'il est déjà possible de trouver des scénarios de chasse au trésor et des escape games sur des sites, Laurence Philippe n'est pas satisfaite : « nombreux sont les clichés, les garçons sont des pirates, les filles sont des fées ». L’entrepreneure s'appuie donc sur ses propres expériences à l'international afin d’imaginer des parcours plus ouverts et loin des stéréotypes habituels.

Les prémices d’Odys Planet

Elle s'inscrit alors à Pôle Emploi dans l'Orléanais, où elle a déménagé avec sa famille, près de l'entreprise. « J'ai eu plusieurs semaines de flottement, mais un jour, Pôle Emploi m'a contactée pour participer à un atelier de création d'entreprise », poursuit-elle. A l'issue de cet atelier, elle est sélectionnée pour un parcours de huit semaines avec la Chambre de commerce qui examine toutes les facettes de la création d'entreprise - business plan, stratégie, fiscalité, comptabilité, marketing. « Je n'avais aucun network local, puisque je débarquais, et ce programme m'a permis non seulement de peaufiner mon projet mais également de me construire un petit réseau d'entraide », souligne-t-elle. Elle s'adjoint les services d'une illustratrice pour les documents à télécharger sur le net, et concocte les scénarios pour les parcours qui serviront aux parents afin d'amuser les enfants.

A l'issue de l'accompagnement, qui a duré 3 mois, elle obtient un prêt d'honneur de la part d'Initiative Loiret, un réseau associatif de financement des créateurs d'entreprise. « Cela a été ma première satisfaction, j'ai planché devant les responsables d'Initiative Loiret et des chefs d'entreprise locaux, puis j'ai obtenu un prêt ». Et elle fait de même auprès de sa banque.
 

L’arrivée de financements… et de son site web

Les fonds lui permettent de lancer le site web, avec l'appui d'une agence de communication d'Orléans. En parallèle, elle met la dernière main, avec l'illustratrice, aux jeux qui seront disponibles sur le site. Cinq scénarios pour les anniversaires, et un en plus, pour les fêtes, avec un calendrier de l'Avent… « Certes, des amis ou des proches ont acheté les premiers jeux, mais ma grande satisfaction est venue d'un inconnu, qui a téléchargé un kit sur le site d'Odys Planet. Cela voulait vraiment dire qu'on me faisait confiance et que la qualité intrinsèque des produits était bien là », savoure-t-elle. Depuis, plus de 30 kits ont été téléchargés, et Laurence Philippe s'active pour en imaginer d'autres. « Nous devons accroître notre offre, pour que les parents puissent avoir le plus grand choix possible et renouveler l'expérience », déclare la nouvelle cheffe d'entreprise.

Laurence Philippe s'est également attelée à la communication pour se distinguer. Elle a lancé une campagne de publicité, notamment par le biais de partenariats noués avec des blogueuses, qui peuvent influencer les choix parentaux à travers leurs posts. « Le marketing et la publicité sont des activités plus délicates que je ne le pensais », avoue-t-elle, mais elle a enregistré ses premiers succès. Et les billets des blogueuses commencent à faire leur effet. « Cela m'a amené du trafic sur le site », se réjouit-elle.

A suivre…