Aller au contenu principal
BPI France Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Ai-je intérêt à ouvrir mon capital ?

Si vos capitaux propres sont insuffisants pour démarrer votre projet d'entreprise (ou plus tard pour la relancer ou la développer) vous avez la possibilité de les renforcer en faisant appel à des investisseurs extérieurs privés ou publics qui prendront une participation au capital de votre société.
En création d'entreprise, cela permet d'alimenter les fonds propres, de gonfler le capital et ainsi de prétendre à des prêts plus importants.
Dans le cas de startups ayant un projet de croissance ambitieux nécessitant la réalisation d’investissements importants, on parle de "levée de fonds".

Rechercher des investisseurs, ce n'est pas réservé aux startups ?

Plus aujourd'hui grâce au :

  • au crowdfunding
    Il est aujourd'hui possible de faire appel à l'épargne d'investisseurs privés pour financer un projet de création d'entreprise. L'investissement peut être réalisé :
    - en capital : le financeur est rémunéré sous forme de dividendes ou de plus-values réalisées lors de la cession des titres,
    - en obligations : sa rémunération prend la forme d'intérêts,
    - ou contre royalties : sa rémunération prend la forme de commissions sur le chiffre d'affaires.
     
  • aux clubs d'investisseurs : ils investissent dans des projets de création pour des petits montants : Cigales (Clubs d'investisseurs pour une gestion alternative et locale de l'épargne solidaire) par exemple.
     
  • au capital-risque solidaireGarrigue par exemple 

Et si je crée une startup ou une entreprise innovante ?

Vous pouvez dans ce cas faire appel au capital risque.
Le capital-risque est une source de financement, sous forme de prise de participation dans le capital de sociétés en création ou récemment créées, connaissant un développement important et non encore cotées.
Un capital-risqueur apporte des capitaux mais également un appui intellectuel et son carnet d'adresses dans l'espoir de réaliser au terme de 3 à 7 ans une plus-value substantielle lors de la revente de ses actions.

Le capital-risqueur a un droit de regard sur la gestion de l'entreprise et souvent participe au conseil d'administration. Vous perdez donc obligatoirement votre liberté d'action en recourant à ce type de financement. 

Il n'a pas vocation à rester éternellement dans l'entreprise. Son intervention est limitée dans le temps et ses conditions de "sortie" doivent être précisées dès le départ.

Qui sont ces capital-risqueurs ?

On distingue plusieurs catégories :

  • Les fonds régionaux interviennent à travers les Instituts régionaux de participation (IRP). 
     
  • Le  Corporate venture : ce sont des fonds créés par de grands groupes industriels, souvent spécialisés et intervenant généralement sur leur propre secteur d'activité.
     
  • Les Business angels sont des particuliers, issus en général du monde des affaires, et disposés à investir des capitaux (plutôt à partir de 10 000 €) dans des projets innovants. Ils sont fédérés par France angels.
janvier 2019