Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Bien préparer son projet de reprise d'entreprise : les étapes essentielles de la réussite

En pratique il faut en moyenne entre 12 et 18 mois pour trouver l’entreprise qui correspond à votre situation personnelle et mettre en place les différentes étapes de la reprise. Adoptez une démarche méthodique en validant soigneusement les nombreuses étapes qui jalonnent votre parcours avant de pouvoir reprendre l’entreprise de vos rêves. Vous pourrez ainsi prouver à vos interlocuteurs que vous êtes un repreneur particulièrement fiable et motivé.
 

L'adéquation entre la personne et le projet de reprise d'entreprise

Reprendre une entreprise prend du temps. Il faut donc vous organiser, anticiper et bien maîtriser les dix étapes qui vous attendent entre le moment de la recherche de l’entreprise qui vous correspond et le closing. Pour être opérationnel le plus tôt possible et mener à bien vos actions, votre projet de reprise d’entreprise doit s’inscrire dans un planning spécifique et dans une durée minimale.

Pour bien commencer, vous devez mûrir votre projet. Cette phase doit vous permettre d’analyser vos motivations et vos objectifs, vous aider à cibler un type d'entreprise à reprendre cohérent avec votre projet personnel, vous faire accompagner, conseiller... Et pourquoi pas vous amener à suivre une formation pour affiner votre réflexion. Cette phase est cruciale car elle vous permettra d’aborder sereinement les prochaines étapes et de vous présenter et convaincre vos interlocuteurs (cédant, associés participants au projet, conseils, intermédiaires en cession et acquisition, investisseurs, etc.) en leur exposant les raisons de vos motivations préalablement définies. 

Les principales motivations d’un repreneur : 
- l'envie d'entreprendre, sans partir de zéro,
- la volonté de développer une affaire existante,
- le souci d'investir et de rentabiliser un capital,
- la volonté d'exploiter rapidement un savoir-faire.

Les éléments économiques et financiers, tels que la conjoncture du secteur d’activité, le choix et les méthodes d’évaluation pratiquées, le prévisionnel financier, etc. sont importants dans la réussite de votre projet. Cependant, les difficultés des repreneurs sont en majeure partie liés à la faiblesse de la définition de leur projet d’entreprise. Interrogez-vous aussi sur les spécificités de certains types de reprise d’entreprise en fonction de votre situation : la reprise de l’entreprise familiale, de celle qui vous emploie, d’une entreprise en difficulté, d’une entreprise de taille significative…?

L’entreprise que vous allez reprendre doit aussi correspondre parfaitement à vos motivations, vos diplômes, au secteur d’activité choisi, votre expérience professionnelle, vos propres ressources financières, votre budget global d'acquisition (prix de cession + frais de constitution + besoin en fonds de roulement si rachat du fonds de commerce, etc.), la taille d’effectifs souhaité ainsi que sa localisation.

Pour légitimer votre reprise, vérifiez point par point la cohérence de votre projet de reprise en partant de vos attentes personnelles : rémunération attendue, votre intérêt pour la recherche, l’innovation et le développement commercial ou encore votre capacité à négocier ou manager dans le cas d’une entreprise en difficulté, par exemple. 

Les 10 facteurs de succès de la reprise d' une entreprise

Mettez toutes les chances de votre côté en réfléchissant aux 10 facteurs de succès de la reprise d’entreprise

  • Fédérez vos proches dans cette nouvelle aventure, ce seront vos meilleurs alliés dès lors que vous communiquez bien avec eux et que vous savez partager vos succès.
  • Choisissez l’entreprise « qui vous parle », dans laquelle vous allez pouvoir vous épanouir car elle correspond à vos valeurs, vos envies (changer de région par exemple), vos ambitions, à l'actualité ou pas du moment (secteur innovant ou traditionnel), etc.,
  • Définissez un projet réaliste : votre entreprise devra être encore attractive dans 10 ans si vous souhaitez la vendre.
  • Ciblez petit pour grossir plus vite : mieux vaut acheter successivement plusieurs TPE qu’une grande PME très convoitée par de nombreux repreneurs.
  • Ne vous contentez pas de chercher à reprendre l’entreprise d’un patron qui part à la retraite.
  • Mobilisez l’ensemble de votre réseau personnel et professionnel.
  • Faites preuve d’humilité à l’égard des cédants.
  • Ne négligez pas le savoir-faire et la notoriété de l’entreprise et ne regardez pas uniquement les données financières pour analyser son potentiel
  • Faites le plein de conseils extérieurs
  • Pour calculer combien vous pouvez investir, vous devez vous assurer de bien calculez les frais en sus du prix d’achat 

L'importance de se faire accompagner

Ne restez pas seul ! Constituez votre propre équipe de conseils ! 91% des dirigeants estiment qu’il est essentiel d’être accompagné par des tiers dans une transmission ou une reprise d’entreprise.
 
Multipliez les conseils des nombreux acteurs publics et privés prêts à vous aider

Et pour limiter les risques, vérifiez scrupuleusement si le secteur d'activité de l’entreprise que vous envisagez de reprendre est réglementé, c’est-à-dire que l’accès ou l’exercice sont encadrés par des dispositions législatives ou réglementaires.

Pour vous aider dans la préparation et la présentation de votre projet de reprise d’entreprise, vous pouvez consulter les documents suivants :    

- Le guide du cédant au repreneur,   
- Le modèle de fiche de cadrage du projet de reprise d'entreprise
- Comment trouver une entreprise à reprendre ?
 - Comment évaluer l’entreprise à reprendre ? 

- Comment élaborer le dossier complet de business plan de reprise d’entreprise ?