Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Comment renforcer mon apport personnel ?

L'apport personnel est ce que vous et vos associés apportez dans le cadre de votre projet de reprise d'entreprise.
Votre apport personnel en fonds propres démontre votre détermination et votre motivation aux partenaires financiers que vous allez solliciter pour compléter ce financement. En règle générale, et sauf cas particuliers, cet apport doit représenter environ 30% de vos besoins financiers.

Vous avez fait vos comptes et l'argent dont vous disposez est insuffisant ? Voici un tour d'horizon des solutions existantes pour renforcer votre apport personnel.

Demander le déblocage anticipé de votre épargne salariale et celles de vos éventuels associés

Vous disposez d’un PEE, d’un PEI, d’une participation aux bénéfices de votre employeur ? Sachez qu'il existe des possibilités de déblocage anticipé en cas de création/reprise par un salarié ou son conjoint. Renseignez-vous !

Bénéficier de l'ARCE (aide à la reprise et à la création d'entreprise)

Vous êtes demandeur d’emploi indemnisé ? Vous pouvez demander à Pôle emploi de vous verser un capital correspondant à 45 % du solde de vos droits à l’assurance chômage. Il vous faudra néanmoins choisir entre l’ARCE ou le maintien de vos droits pendant la phase de démarrage de votre activité.

Obtenir le coup de pouce d'un proche

Ce coup de pouce peut prendre la forme d’une donation ou d’une prise de participation au capital (si vous créez une société).

  • Les dons de sommes d'argent effectués au profit notamment d'un enfant ou d'un petit-enfant sont exonérés de droits de mutation dans la limite de 31 865 euros tous les 15 ans. C’est bon à savoir !
  • Par ailleurs, une prise de participation au capital de votre entreprise offre à la personne qui la réaliser un avantage fiscal sous forme de réduction d’impôt sur le revenu. Un bon argument pour convaincre vos proches d’investir dans votre entreprise ! 

En savoir plus le coup de pouce des proches et love money

Solliciter un prêt d'honneur

Ce type de prêt, à taux zéro et sans intérêt, peut vous être accordé sous certaines conditions pour compléter vos fonds propres. Deux réseaux nationaux accordent des prêts d'honneur aux créateurs : Initiative France et  Réseau Entreprendre.

Pour solliciter un tel prêt, votre projet doit être argumenté et détaillé car il sera présenté à un comité d'agrément composé de chefs d'entreprises et d'experts locaux. S'il vous est accordé, vous bénéficierez d'un accompagnement et d'un parrainage par un autre entrepreneur.

L'obtention d'un tel prêt conforte la solidité financière de votre projet et a un effet rassurant pour vos partenaires financiers, et en premier lieu pour les banquiers. L'effet de levier pour obtenir des financements est important.

Attention :  l'obtention d'un prêt d'honneur est obligatoirement couplée avec un prêt bancaire.

Des dispositifs de prêt d'honneur régionaux peuvent également être mis en place. Pour les identifier, contactez votre Conseil régional ou consultez la base nationale des aides financières.

Solliciter un prêt bancaire personnel

Certaines banques acceptent d’accorder aux porteurs de projet un prêt bancaire personnel. Renseignez-vous auprès de votre banquier.

Recueillir des dons de particuliers sur une plateforme de crowdfunding

Le recours à ce mode de financement vous permet notamment de tester votre marché et l'accueil du public vis-à-vis de votre produit ou service. Il peut s'agir, selon les projets, de dons sans contrepartie, de dons avec contrepartie symbolique ou de préventes / précommandes de vos produits ou services. En savoir plus sur le crowdfunding

Participer à des concours

Ces concours peuvent être nationaux ou régionaux. Participer à des concours peut vous permettre, outre le fait de recevoir un prix, de vous faire connaître, de vous entraîner à présenter votre entreprise et même de rencontrer des partenaires commerciaux. En savoir plus les concours.

Faire rentrer des investisseurs au capital de votre entreprise

Vous avez également la possibilité de créer une holding de reprise et d'ouvrir le capital de cette dernière à un cercle d'investisseurs :

La société holding ainsi créée s'endettera ensuite pour acheter la société cible selon la technique de capital-transmission appelée LBO (ou rachat avec effet de levier). L'association des investisseurs pour la croissance (ex AFIC) ou le réseau des Business angels donnent de nombreuses informations sur le sujet.

Les comptes-courants d'associés :

Les associés et notamment les investisseurs ont également la possibilité de réaliser un apport en compte-courant prenant la forme d'une créance sur la société remboursable et rémunérée. Ouvert au nom d'un associé dans les livres comptables de l'entreprise, il est inscrit au passif du bilan. Le compte courant d'associé est un mode de financement des fonds propres car il permet à l'entreprise d'éviter l'utilisation d'autres sources de financement généralement plus onéreuses. Par ailleurs, les comptes-courant d'associés sont considérés par les banques comme des quasi-fonds propres en cas de blocage pendant plusieurs années.

mars 2019