Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Pensez à la reprise d'une entreprise existante !

Vous aimeriez entreprendre ? Pourquoi ne pas développer une entreprise existante ?
Environ 700 000 entreprises devraient être à céder dans les 10 prochaines années. Si vous ne vous lancez pas dans une activité totalement innovante, vous pouvez vous poser sérieusement la question !
Par ailleurs, si vous n’avez pas d’idée, reprendre et développer une activité existante peut représenter une opportunité très intéressante pour vous lancer.
Attention cependant, si la reprise comporte, par rapport à la création, un certain nombre d’avantages, il y a aussi des inconvénients.

Les 5 avantages de la reprise d'entreprise par rapport à la création

  • C'est un processus économique plus rapide que la création (hormis le temps de recherche de la "belle affaire" qui prend parfois de nombreux mois...). Vous bénéficiez immédiatement d'un outil de travail opérationnel, d'un personnel formé, d'une clientèle acquise. Vous n’avez pas à subir la périlleuse et parfois longue montée en puissance de l'activité avec tous ses aléas.
     
  • Vous bénéficiez immédiatement d'un chiffre d'affaires et donc d'un revenu généré par l'activité de votre entreprise. En création, il faut parfois attendre plusieurs mois avant de pouvoir se dégager une rémunération.
     
  •  Reprendre est plus sécurisant car vous disposez d’un historique d'activité sur lequel vous appuyer pour vos prévisions financières.
     
  •  Vous aurez plus de facilités à obtenir un financement bancaire car les banquiers vont appuyer leur décision sur quelque chose de concret : les 3 derniers bilans et comptes de résultat de l'entreprise.
     
  • Reprendre une entreprise avec des salariés peut vous permettre de vous consacrer au management et au développement de l'activité, si c'est votre souhait.

Les 5 inconvénients de la reprise d'entreprise par rapport à la création

  • Les belles affaires ne sont pas très faciles à "dénicher", en particulier les bonnes PME/PMI, où il y a une forte concurrence de repreneurs.
     
  • Une reprise coûte plus cher, en proportion, qu'une création. Votre apport personnel doit donc être plus conséquent, même si l'obtention d'un financement est plus aisée.
     
  • Une reprise est plus complexe qu'une création. Il vous faudra être professionnel et opérationnel dès votre entrée en fonction : vous n’aurez pas le temps de vous « roder » comme dans un projet de création.
     
  • La réussite de votre opération de reprise dépendra de la relation que vous parviendrez à établir avec le cédant et de la bonne volonté de ce dernier... qui n'est pas toujours prêt à passer réellement à l'acte.
     
  • Les problèmes de relations humaines sont bien plus lourds qu'en création. En effet, les contrats de travail des salariés se poursuivant, ces derniers devront s'adapter au changement que vous souhaiterez mettre en place (direction, stratégie...). Cela nécessite des aptitudes à écouter, motiver et faire preuve de psychologie.

Dans quels cas est-il judicieux de penser à la reprise ?

  • Si vous vous lancez dans un commerce ou des services de proximité, domaine où il y a de nombreuses entreprises à reprendre.
     
  • Certes, la reprise est généralement considérée comme une opération « plus coûteuse », mais c’est à relativiser. En créant un nouveau commerce, vous devrez trouver un local commercial bien placé (les entreprises existantes occupent bien souvent les meilleurs emplacements), verser une caution, faire des travaux d’aménagement, acheter un stock de départ, du matériel, etc. Vous aurez donc besoin d’un capital de départ non négligeable.
     
  • D’une manière plus générale, si vous vous lancez dans un secteur très concurrentiel (commerce, construction, restauration, hébergement, services aux entreprises…).
     
  • On sait que dans une telle situation il faut pouvoir s’imposer très vite, se construire une image, avoir une taille conséquente dès le départ, un bon emplacement, avoir une stratégie de communication performante et donc onéreuse.
     
  • La reprise peut être alors une bonne solution, surtout si vous avez l’âme d’un développeur.Cela vous fera gagner beaucoup de temps en vous permettant de bénéficier immédiatement d'un outil de travail opérationnel, d'un personnel formé, d'une clientèle acquise…
     
  • Si vous vous lancez dans un secteur nécessitant un personnel qualifié.Recruter du personnel dans certains métiers (notamment dans le bâtiment, dans l’artisanat d’art, etc.) est une vraie difficulté. La reprise d’une entreprise avec ses salariés doit donc être envisagée. Mais attention, en tant que repreneur, il vous faudra très vite gagner la confiance des salariés… car sinon, le risque sera de les voir partir… avec le carnet d’adresses !
     
  • Et enfin, si vous voulez changer de région.
    Démarrer une nouvelle activité dans un endroit que l’on connaît mal n’est pas une situation facile. La reprise peut donc représenter une bonne opportunité.
janvier 2019