Aller au contenu principal
Bpifrance Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Définir mon projet personnel de créateur

Si vous voulez réussir votre création, ne négligez pas cette étape essentielle. Vos envies, vos capacités et vos contraintes personnelles sont-elles en cohérence avec votre nouvelle activité de chef d’entreprise ? Pour le vérifier, vous allez devoir :
- définir votre projet personnel de créateur,
- analyser les contraintes de votre projet d'entreprise en vous assurant qu'elles peuvent être surmontées,
- vérifier la cohérence entre les deux projets, personnel et économique,
- évaluer, s'il y a lieu, les écarts et les actions correctives à mener.

Définissez votre projet personnel

Vous devez prendre en compte vos contraintes personnelles, vos motivations et objectifs, vos compétences et expériences.

  • Vos contraintes personnelles

En devenant chef d'entreprise, vous allez passer d'une situation personnelle à une autre où, par nature, règnent l'imprévu et l'aléatoire. Analysez les caractéristiques de votre situation présente et vérifiez leur compatibilité avec la situation engendrée par la création de l'entreprise.
De plus, votre statut actuel vous impose-t-il certaines obligations ou vous donne-t-il certains droits ? Si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, retraité, fonctionnaire, mineur, étranger, marié... lisez attentivement les documents qui vous concernent dans la rubrique Le porteur de projet du site de l'AFE.

  • Vos motivations et objectifs

On ne crée pas une entreprise sans raison précise. Les motivations ne sont pas toujours toutes clairement exprimées et certaines peuvent entraîner des déconvenues.
Il faut donc vous poser, en toute conscience, la question : "pourquoi est-ce que je veux créer une entreprise ?"
Soyez au clair sur vos motivations. Certaines raisons sont un gage de succès, car il s'agit de motifs impérieux pour lesquels vous serez prêt à tous les sacrifices.
D'autres risquent au contraire de se révéler néfastes, car elles vous pousseront à monter l'entreprise quoi qu'il arrive, sans tenir compte de la réalité.

  • Vos compétences

Un créateur doit posséder à la fois :
-  une personnalité dont les traits les plus marquants seront, ou non, adaptés aux qualités qu'il est nécessaire de posséder pour mener à bien le projet.
- un potentiel, c'est-à-dire une capacité d'action, de résistance physique, de solidité psychologique, d'entregent, de débrouillardise, à rebondir, ...
- des connaissances et compétences techniques, commerciales, de gestionnaire qui s'avéreront adaptées ou manquantes pour les besoins du projet.
-  une expérience : les activités antérieures, en particulier professionnelles, peuvent être un atout important si elles sont en relation avec le projet.
Mettez en avant vos atouts et identifiez objectivement vos faiblesses.

Analysez les contraintes de votre projet d'entreprise

Vous devez repérer et analyser les contraintes inhérentes à votre projet. Quelles soient liées au produit ou à la prestation, au marché, aux moyens à mettre en œuvre ou à la législation, un long travail de réflexion doit les mettre en évidence.
En parallèle, vous devez rechercher les parades qui s'avéreront nécessaires pour les atténuer, les écarter ou les supprimer.

Vérifiez la cohérence "Homme/projet"

Evaluez les écarts, estimez s'ils sont contournables et recherchez les moyens de les surmonter.
Les écarts constatés entre les nécessités du projet et vos atouts et compétences vont vous amener à prendre une décision : passer au montage du projet d'entreprise, y renoncer s'il présente trop de risques ou le différer pour chercher un complément de temps, de ressources financières ou de compétence.
Dans ce dernier cas, des actions correctives doivent être envisagées en évaluant préalablement leur coût et leur délai. Selon les cas, il pourra s'agir par exemple :

  • pour vous donner du temps, de demander un congé ou temps partiel pour création d'entreprise ou d'envisager une démission,
  • pour compléter vos ressources financières, de libérer quelques liquidités, de solliciter vos proches (famille et relations), ou encore de modifier certains objectifs du projet de manière à en abaisser le coût,
  • pour accroître vos compétences, d'envisager une formation, de surveiller certains de vos défauts et de valoriser vos points forts, ou encore de rechercher des associés ayant une expérience et un savoir-faire complémentaires.
janvier 2019