Aller au contenu principal
BPI France Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Mes cotisations sociales : pourquoi, combien et comment ?

En France, quel que soit votre statut de travailleur (salarié, dirigeant d’entreprise, travailleur indépendant…), dès lors que vous percevez une rémunération, des cotisations sociales sont dues.
Sur la base du principe de solidarité, ces cotisations sociales obligatoires ont pour objet de financer le système de protection sociale. Elles sont en effet redistribuées à tous afin de couvrir les grands "risques" que sont notamment la vieillesse, la famille, ou la maladie.

Des règles différentes en fonction de votre statut social

Si chacun cotise et bénéficie d’une protection sociale, salariés et chefs d’entreprise sont soumis à des règles différentes.
A noter : quelle que soit votre situation, vous bénéficierez de la même la protection en cas de maladie.

  • Dans le cas du salarié, les cotisations sociales sont calculées sur la base de son salaire brut : certaines sont à la charge de l'employeur (les cotisations sociales patronales), les autres à la charge du salarié (les cotisations sociales salariales), mais toutes sont versées directement par l’employeur aux organismes sociaux.
     
  • Le dirigeant d’entreprise assimilé salarié bénéficie de la même protection sociale que le salarié (à l'exception de l'assurance chômage) et de cotisations légèrement plus faibles, mais le système reste le même : les cotisations salariales et patronales sont calculées sur son salaire brut et versées à l’Urssaf par sa société.
     
  • Le travailleur indépendant, quant à lui, bénéficie d’une protection sociale légèrement différente de celle du dirigeant assimilé salarié notamment en ce qui concerne la retraite. De plus, n’ayant pas d’employeur au sens du droit du travail, la notion de "salarie brut" n’existe pas et c’est lui qui reste redevable dans tous les cas de ses propres cotisations.

Le coût de cette protection sociale

  • Dans le cas d’un salarié cadre d’entreprise, les cotisations sociales salariales et patronales représentent en moyenne 75 % de son salaire brut.
  • Si vous êtes dirigeant assimilé salarié, elles s’élèvent globalement 62 % de votre rémunération brute
  • Si vous êtes travailleur indépendant, elles correspondent environ à  45 % de votre rémunération nette ou de votre bénéfice.
  • Si vous êtes micro-entrepreneur, elles sont calculées directement en proportion du chiffre d’affaires encaissé : en fonction de votre activité, elles représentent soit 12,8 %, soit 22 % de votre chiffre d’affaires.

A noter : que vous soyez dirigeant assimilé salarié, travailleur indépendant ou micro-entrepreneur, vous pouvez bénéficier de la mesure d'exonération de début d'activité.

janvier 2019