Aller au contenu principal
BPI France Création

Préparez-vous à réussir votre création d’entreprise

Qu'est-ce qu'un entrepreneur ?

L’idée d’entreprendre vous séduit. Mais savez-vous réellement ce que cela signifie ? Travailler en freelance, créer une startup, devenir auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur, se lancer dans la franchise, être "porté" juridiquement… tout cela, est-ce vraiment entreprendre ?
Voici quelques repères pour y voir clair.

L’entrepreneur n’est pas un salarié.

C’est une personne qui agit en toute indépendance et qui est responsable de ses actes. Il n’est pas placé sous la subordination juridique d’une autre personne. C’est ce qui le distingue du salarié. Il est donc libre d'organiser son travail à sa convenance, choisir ses clients, fournisseurs et sous-traitants, fixer ses prix, etc.

Si vous créez votre entreprise et que vous exécutez "de fait" vos travaux sous l’autorité d’une personne qui a le pouvoir de :

  • vous donner des ordres et des directives,
  • contrôler l’exécution de votre travail,
  • sanctionner vos manquements,

alors, vous vous trouvez dans une situation non pas d’entrepreneuriat, mais de salarié. Sachez que l'administration (Urssaf, inspection du travail...) a la possibilité, en cas de contrôle de votre "employeur" de requalifier votre contrat de mission en contrat de travail. Votre "employeur" s’expose, quant à lui, à des sanctions civiles et pénales.

Il y a différentes façons d’entreprendre

Elles varient en fonction de l’objectif que vous vous fixez et de l’ambition de votre projet.
Vous pouvez par exemple :

  • créer votre propre emploi, par nécessité ou par volonté d’indépendance,
  • lancer un nouveau produit, service, ou concept, qui répond à un besoin exprimé,
  • créer une entreprise à fort potentiel de développement et d’emplois,
  • reprendre une entreprise existante,
  • créer une entreprise avec l’objectif de devenir très rapidement leader sur votre marché,
  • devenir franchisé et exercer une activité qui a déjà fait ses preuves ailleurs, etc.

Comme vous le voyez, la palette est large !

Le créateur de startup, l’auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur, le repreneur, le franchisé, le commerçant, le coiffeur, le free-lance, l’artisan, l'agriculteur, le professionnel libéral (avocat, médecin, notaire, architecte…), ce sont tous des entrepreneurs dès l’instant où ils agissent en toute indépendance juridique et sous leur propre responsabilité.

Par conséquent, ce qui les différencie ce sont :

  • la nature de leur activité : commerciale, libérale, artisanale, agricole…
  • leur objectif personnel (créer son emploi, développer une activité, manager une équipe…),
  • la taille de leur entreprise et ses perspectives de développement.

Et le recours à une société de portage, est-ce de l’entrepreneuriat ?

En rejoignant une entreprise de portage, vous bénéficiez d’un certain nombre de services qui facilitent votre quotidien, ainsi que de la protection sociale d’un salarié (y compris au niveau des droits à l’assurance chômage).
Par contre, vous agissez en toute indépendance et sans lien de subordination juridique vis-vis d’un employeur. Il s’agit donc bien d’une façon d'entreprendre.


Devenir entrepreneur vous tente ? Découvrez la démarche de création d'une entreprise

janvier 2019
Questions réponses
Qu'est-ce qu'un micro-entrepreneur ?

Un micro-entrepreneur est un entrepreneur individuel qui relève du régime fiscal de la micro-entreprise (son chiffre d'affaires n'excède pas certains seuils) et du régime micro-social.

Ceci lui permet
- de régler ses charges sociales au fur et à mesure de ses rentrées de chiffre d'affaires,
- de payer l'impôt sur ses revenus en même temps que ses charges sociales par un système de versements libératoires (sous certaines conditions).

L'ensemble de ces mesures lui permet donc d'exercer une petite activité professionnelle indépendante :
- très facilement,
- de façon régulière ou ponctuelle,
- en minimisant les coûts administratifs de déclaration d'activité,
- et surtout en toute connaissance des charges sociales et fiscales qui en découlent.
En savoir plus sur le micro-entrepreneur